« Quel est le meilleur moteur de rendu pour faire des rendus d’Architecture? » La question à 1 Millions de dollars.


Difficile de répondre à cette question tant la notion de « meilleur » est subjective.

De manière générale, chaque moteur de rendu a ses qualités et ses défauts.

Certains sont complexes et ultra pointilleux, d’autres sont plus simples et relax dans leur mode de fonctionnement.

Meilleur moteur de rendu Vray vs Corona

Le contenu de cet article résumé en une image. 😀

Il y en a tout de même qui se démarquent et présentent des qualités indéniables, notamment dans le domaine de la visualisation architecturale.

Ce sont ces moteurs de rendu que je vous invite à découvrir aujourd’hui. Ils sont au nombre de quatre et sont, selon moi, les plus pertinents à l’heure actuelle pour faire de l’Architecture.

Commençons par le plus évident.

Ps : Suite à de nombreux commentaires, je remarque une confusion entre les moteurs de rendu généralistes dont je parle dans cet article et les logiciels de rendu spécialement conçus pour l’Architecture (qui comportent leur propre moteur de rendu). Dans cet article, on ne parlera pas de Lumion, Artlantis ou Twinmotion, j’en parle déja dans cet article dont je vous recommande chaudement la lecture : 

Pour aller plus loin :   Les 5 Meilleurs logiciels de Rendu d'Architecture

1 – V-ray

Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, vous êtes sûrement au courant de l’amour que je voue à V-ray.

Etant donné que j’ai déjà longuement abordé ce sujet dans un précédent article, je vais me contenter de souligner les grandes lignes.

Crée par Chaos Group, V-ray est un excellent moteur de rendu. Il possède tous les outils nécessaires pour réaliser des rendus photo-réalistes. Il utilise le processeur et la carte graphique, a une grande vitesse et qualité de rendu en temps réel.

V-ray a deux gros avantages majeurs dont ses concurrents ne peuvent se vanter d’avoir : une compatibilité avec une large panoplie de logiciels (jusqu’à 14) et énormément de ressources à travers la toile. V-ray peut également compter sur sa gigantesque bibliothèque d’objets compatibles disponible sur le web comme les 196 volumes d’ArchModels par exemple.

Les tutoriels et autres formations comme celles de Tuto.com ne manquent pas. Apprendre V-ray  n’est réellement qu’une question de volonté.

Avec V-ray, vous êtes le maître à bord. Il m’est difficile de penser à quelque chose sur lequel vous n’avez aucun contrôle tant les paramètres sont nombreux. C’est à la fois un avantage et un inconvénient car cette complexité pourrait rebuter certains.

Vous pouvez utiliser ses éléments de rendu séparément et les combiner dans des logiciels comme Adobe Photoshop ou Nuke et ainsi  avoir un contrôle maximum sur chaque passage, comme les réflexions, la réfraction, le relief etc.

Il s’avère particulièrement avantageux d’apprendre V-ray si l’on compte s’investir dans la visualisation architecturale grâce à son intégration dans des logiciels leaders du marché comme Revit, Sketchup, 3Ds Max ou C4d.

2 – Corona

Corona est le petit nouveau de la bande et pourtant il joue déja dans la cour des grands.

Corona Renderer est un nouveau moteur de rendu hybride (à la fois biaisé et non biaisé) photoréaliste, disponible sous forme de plugin pour Autodesk 3ds Max et en tant qu’application autonome. Un plugin est actuellement en développement pour Maxon Cinema 4D. La version Alpha pour Cinema 4D est disponible gratuitement en téléchargement sur le site de Corona.

Le développement de Corona Renderer a débuté en 2009 sous la forme d’un projet solo d’Ondřej Karlík à l’Université technique tchèque de Prague. Corona a depuis évolué vers un projet commercial à plein temps, après qu’Ondřej ait créé une société avec l’ancien CG Artist Adam Hotový, et Jaroslav Křivánek, professeur associé et chercheur à l’Université Charles de Prague.

En août 2017, la société est devenue membre du groupe Chaos (la societé détentrice de V-ray).

Malgré son jeune âge, Corona Renderer est devenu un moteur de rendu capable de produire des résultats de haute qualité.

Pour tirer son épingle du jeu, Corona dispose de plusieurs atouts.

Tout d’abord Corona est vraiment simple à maîtriser. Il est tout à fait possible de produire des rendus photoréalistes après seulement quelques minutes de setup, chrono en main. Alors que l’apprentissage d’un moteur de rendu peut être très fastidieux, ce n’est pas le cas avec Corona.

Contrairement à V-ray, il est assez « noob-friendly », comme on dit chez nos amis anglophones.

Cerise sur le gateau, Corona dispose d’un outil permettant de convertir des scènes initialement configurées pour V-ray! 😉

Corona dispose également d’une fonctionnalité particulièrement en architecture appelée l’interactive lightmix.

L’interactive LightMix est unique à Corona Renderer et vous permet de régler l’intensité et la couleur de vos lumières et matériaux émettant de la lumière PENDANT et APRES le rendu.

Démonstration :

C’est juste énorme, surtout pour les rendus d’architecture intérieure.

Avec Corona, dites adieu aux multiples rendus tests, les heures perdues en postprod où les rendus repris à zéro à cause d’un éclairage imparfait.

Seul bémol, seuls les utilisateurs de 3ds Max pourront pleinement bénéficier du moteur directement dans leur logiciel mais depuis le rachat de Corona par Chaos Group, ce n’est qu’une question de temps avant ce superbe moteur de rendu s’étende sur les autres softs.

Corona est très apprécié dans la communauté de l’archviz. C’est l’un des rares d’ailleurs à pouvoir prétendre ébranler l’hégémonie de V-ray dans ce domaine. (voir les statistiques à la fin de l’article)

Si vous souhaitez apprendre à maîtriser Corona, je ne peux que vous conseiller cette formation sur la version 3ds Max disponible chez tuto.com.

3 – F-Storm

FStormRender est un nouveau moteur rendu orienté GPU (c’est-à-dire qu’il utilise la carte graphique), avec un bon rapport performance / qualité.

J’ai choisi de vous parler de F-Storm mais j’aurai pu tout aussi bien vous parler d’Octane qui est aussi un moteur basé sur le GPU. Qu’ont-ils de si spécial ces fameux moteurs GPU?

Disons qu’ils ont plusieurs qualités mais si on devait en retenir une seule, ce serait : l’interactivité.

Les moteurs de rendu GPU permettent d’obtenir de meilleurs résultats plus rapidement puisque les retours sur les ajustements des matériaux, de l’éclairage, etc. sont perçus quasi en temps réel. Une aubaine pour les rendus d’Architecture.

La qualité non biaisée de ces moteurs de rendu permet également de calculer l’image telle qu’elle serait dans la réalité.

La performance et la rapidité, tout en un? Serait-ce donc la perfection?

Vous vous doutez bien que non.

Le plus gros problème est la limite de mémoire sur les GPU. Ces moteurs de rendu consomment énormément de ressources. Ce problème tend à disparaître lentement puisque la quantité de mémoire dans les cartes graphiques récentes augmente.

Un autre inconvénient est que certaines fonctionnalités de plug-ins populaires en architecture tels que ForestPack ne sont pas prises en charge.

En somme les moteurs de rendu de GPU sont encore loin d’être parfaits mais ce n’est peut-être qu’une question de temps.

4 – Unreal Engine/Unity 3D

Oh là, j’entends déja les puristes crier au scandale.  « Unreal Engine/Unity, c’est un moteur de jeu pas un moteur de rendu. »

Certes. Mais eh! L’unreal Engine 4 par exemple est capable de produire ceci :

 

Dans le monde de la visualisation architecturale, nous cherchons toujours à obtenir un résultat toujours plus proche de la réalité pour donner à nos clients le sentiment de voir le projet fini. Mais généralement, nous sommes limités aux images fixes et aux vidéos de ces environnements.

Et si nous pouvions entrer dans les pièces, nous balader, ouvrir les portes, allumer et éteindre les lumières, changer de décor tout en conservant le photoréalisme?

C’est là que l’Unreal Engine 4 et Unity 3D entrent en scène. UE4 et U3D ont été  conçus comme de puissants outils de création de jeux-vidéo.

Cependant, ce sont des logiciels qui peuvent être très efficace pour la visualisation architecturale. Ils ont encore quelques limitations graphiques par rapport aux moteurs de rendus conventionnels comme V-Ray et Corona, mais cela ne vous empêchera pas d’obtenir des résultats incroyablement réalistes en temps réel.

ça laisse rêveur n’est-ce pas?  Ne vous leurrez pas, il faut de véritables machines de guerre pour faire tourner ces softs. Aussi, contrairement à Corona, V-ray ou Fstorm, ils ne sont pas intégrés aux logiciels de modélisation 3D comme 3Ds Max mais sous forme d’une application autonome dans laquelle il faudra exporter vos modèles.

Il convient de noter que n’étant pas fait à la base pour faire spécifiquement de l’architecture, UE4 et U3D demandent un certain d’adaptation. Mais si, comme moi, vous êtes un passionné de jeux-vidéo, maîtriser ce soft sera une partie de plaisir!

Si vous voulez essayer à l’Unreal Engine, je ne peux que vous conseiller cette formation de l’excellent Gilles Pfeiffer disponible sur tuto.com.

Si vous préferez Unity, je vous conseille plutôt cette  formation vidéo de Timothé Meyrieux.


On va conclure en beauté avec quelques statistiques.

D’octobre à Novembre 2016, un sondage a été réalisé par CgArchitect auprès de 1980 professionnels de la visualisation architecturale quant à savoir lequel des moteurs de rendu actuels est leur favori. Sans surprise, V-ray est en tête avec 62.4% d’utilisateurs.  Mais ce qui est étonnant ce sont les chiffres qui suivent :

– 55% des utilisateurs de V-Ray expérimentent un autre moteur de rendering: Corona (44,7%), Unreal (31,9%), FStorm (23,6%), Octane (15,2%), V-Ray RT (14,5%), Arnold ( 9,7%), Lumion (8,8%), Maxwell Render (5,9%), Redshift (5,9%).

– Parmi ces utilisateurs, 26% prévoient de remplacer V-Ray comme leur moteur de rendu principal, le reste (64%) prévoit de les utiliser en complément de V-Ray.

– Parmi les utilisateurs de V-Ray qui expérimentent actuellement FStorm, 29% ont l’intention de remplacer V-ray par celui-ci, 65% ont l’intention d’utiliser Fstorm comme complément à celui-ci.

– 52% des utilisateurs de Corona expérimentent un autre moteur de rendering: respectivement FStorm (42,9%), Unreal (29,4%), Octane (20,6%), V-Ray (10,6%) Arnold (8,8%), V-Ray RT (8,2%) %), Lumion (7,6%), Redshift (7,1%), Iray (6,5%).

Voici l’infographie de l’enquête de popularité :

 

Comme vous pouvez le constater, les autres moteurs de rendu commencent petit à petit à se faire une place dans le milieu de l’Architecture, Corona en tête de liste. V-ray n’est plus aussi dominant qu’il l’était, il y a quelques années et le sera-t-il peut-être encore moins dans les années à venir? Seul le temps nous le dira!

Un petit meme pour la route? 😀

D’ici là, portez-vous bien. N’hésitez pas à partager cet article et à le noter s’il vous a été d’une quelconque utilité.

Et vous, quel moteur de rendu utilisez-vous?

Pour aller plus loin :  

http://www.cgarchitect.com/2016/11/2016-architectural-visualization-rendering-engine-survey—results

Les 5 Meilleurs logiciels de Rendu d’Architecture

Quel est le meilleur moteur de rendu pour l’Architecture?
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.