Les Logiciels d’Architecture Compatibles avec la Puce M1 d’Apple

Rédigé par Archimède

Un architecte de 28 ans passionné par la tech, le graphisme et l’univers du rendu architectural. Amoureux des chats, des livres et de thé au citron. 😙

mars 18, 2021

Il y a quelques temps, Apple a annoncé ses premiers ordinateurs portables MacBook qui fonctionnent sur un processeur conçu par eux même, inaugurant une nouvelle ère d’ordinateurs Mac.

Les nouveaux Macbook sont disponibles dans une taille de 13 pouces et remplacent les modèles d’entrée de gamme précédent des MacBook Pro et Air. Ils comportent le nouveau processeur M1 d’Apple, qui, selon la société, dispose du «cœur de processeur le plus rapide au monde», des graphiques intégrés les plus rapides et de gros gains de puissance et de performances par rapport aux puces Intel qu’Apple avait précédemment utilisées. Seulement, il y a un hic : les nouveaux processeurs sont dotés d’une nouvelle architecture qui peut poser parfois des soucis de compatibilité avec certains logiciels.

Si vous êtes en possession d’un nouveau Mac M1 ou si vous envisagez d’en acheter un, vous vous demandez peut-être si vos applications essentielles fonctionneront dessus.

Dans cet article, je vais passer en revue toutes les applications utilisées en architecture qui sont compatibles (ou non) avec la Puce M1 d’Apple. Cet article, avant tout destiné aux architectes, est un complément à un autre article que j’ai déja publié qui est un guide pour les architectes qui souhaitent se procurer un Mac.

Pour aller plus loin :   Quel Macbook/iMac pour les Architectes ? Le Guide

Avant d’attaquer le vif du sujet, petite mise en contexte.


Comment marche la Puce ARM d’Apple ?


Pour faire simple, il y a 2 façons de faire tourner un logiciel sur les nouveaux Mac M1 d’Apple : de façon native ou par une sorte d’émulation.

La façon native est la plus efficace, le logiciel a été programment pour parfaitement fonctionner sur les machines M1. Il tourne donc nativement sans soucis sur les nouveaux Mac M1.

La seconde façon est celle qui permet aux autres applications non natives de fonctionner malgré tout, notamment via Rosetta 2 – l’outil d’Apple pour la traduction de code destiné aux processeurs Intel afin que la puce M1 le comprenne.

Grâce à cette technologie, la plupart des applications Mac existantes fonctionnent sur les nouveaux Mac M1, bien qu’elles puissent prendre quelques minutes pour démarrer la première fois que vous les exécutez sur la nouvelle machine, car Rosetta traduira le code afin qu’elles puissent s’exécuter. Même si c’est assez rare, l’exécution via Rosetta peut également provoquer une certaine latence voire rendre l’utilisation du logiciel impossible dans de bonnes conditions.

Heureusement, certaines applications fonctionnent déjà en mode natif sur les Mac M1. Comme vous vous en doutez, Apple a converti toutes ses applications maison pour qu’elles s’exécutent sur M1, mais de plus en plus d’entreprises embrassent le tournant M1 en travaillant sur des mises à jour de leurs applications afin que celles-ci fonctionnent correctement sur M1.

Pour résumer; il y a donc trois cas :

  • Le logiciel est disponible en mode natif et fonctionne très bien
  • Le logiciel est traduit avec Rosetta 2 et fonctionne très bien
  • Le logiciel est traduit avec Rosetta 2 mais ne fonctionne pas assez bien.

Maintenant que ce point est clarifié, attaquons le vif du sujet.

Comment fonctionnent les logiciels couramment utilisés en Architecture sur Mac M1 ?


Archicad


ArchiCAD n’a pas encore été développé pour tourner nativement sur Mac M1.

Étant donné qu’Archicad et BIMcloud ne sont pas encore optimisés pour l’architecture ARM, ils fonctionneront toujours en tant qu’applications Intel x86 via Rosetta 2. Ils peuvent initialement prendre un peu plus de temps à s’ouvrir pendant que Rosetta 2 les traduit.

Sur les quelques testés réalisés sur Internet, il en ressort que les performances sont similaires à ce que vous attendez sur les modèles à processeur Intel. Aucun problème grave n’apparaît lors des tests, en utilisant les dernières mises à jour pour Archicad 23, Archicad 24 et BIMcloud 2020.3.

Avec un Macbook Pro M1 de 2020 équipé d’une puce M1 et de 8 Go de RAM, vous obtenez sensiblement les même performances sur ArchiCAD qu’un Macbook Pro 16″ de fin 2019 avec un core i7 d’intel de 9ème génération, une AMD Radeon Pro 5500M et 32 Go de RAM.

C’est énorme car actuellement le MacBook Pro 16 dans cette configuration est proposé au plus du double du prix du Macbook Pro M1 d’entrée de gamme.

La puce M1 marque donc un très bon point sur ArchiCAD.

Mais malgré les bons résultats des tests, la puce M1 présente certaines limites:

  • Actuellement, le M1 ne peut être configuré qu’avec jusqu’à 16 Go de mémoire unifiée. Cela peut être un inconvénient sur de gros projets.
  • Les GPU externes ne sont pas encore pris en charge sur cette plate-forme. Nous ne savons pas non plus s’ils seront soutenus à l’avenir.
  • Le Macbook Pro et le Macbook Air avec M1 ne prennent actuellement en charge qu’un seul écran externe avec une résolution allant jusqu’à 6K à 60Hz; tandis que le Mac Mini avec M1 peut prendre en charge au maximum deux écrans à une résolution de 6K ou de 4K.
  • L’émulation Windows n’est pas encore officiellement prise en charge sur Apple Silicon pour Mac.

Plus d’informations sur cet article (en anglais) :

Performance review with M1 | Knowledgebase Page | GRAPHISOFT Help Center

Verdict : Archicad sur M1, ça passe ! 


Twinmotion


Twinmotion contrairement à Archicad est un logiciel essentiellement basé sur la carte graphique. Et si la performance niveau CPU des puces M1 est à couper le souffle, elle l’est un peu moins pour ce qui concerne le GPU. Les Macbook M1 d’Apple intègrent 1.5 Go de mémoire vidéo (Twinmotion en demande 6 pour fonctionner correctement) et est l’équivalent d’une NVIDIA Geforce 1050Ti en termes de vélocité. Sur le papier, ce n’est pas terrible pour faire tourner Twinmotion.

En pratique, qu’est-ce que ça donne ? Eh bien, Twinmotion fonctionne très mal sur Mac M1.

Tout d’abord, Twinmotion ne dispose pas d’un mode natif. Il faut donc l’émuler. Et plusieurs utilisateurs sur les différents formules se plaignent d’un crash qui survient après quelques minutes d’utilisation de Twinmotion sur les Macbook M1. Ce crash proviendrait d’un bug qui est enclenché par l’utilisateur de la molette et du bouton du milieu de la souris.

« Mon nouveau Macbook M1 avec 16 Go de RAM est arrivé hier et j’ai immédiatement téléchargé Twinmotion, il fonctionne bien pendant 5 minutes mais ensuite crash et je dois redémarrer mon MacBook, c’est arrivé 5 fois sur 5 … ‘ témoigne un utilisateur sur le forum officiel d’Epic Games.

Plusieurs autres utilisateurs témoignent de ces bugs.

Verdict : Twinmotion ne fonctionne pas sur Mac M1.

Next.


Adobe Photoshop


On va faire court : Photoshop tourne en natif sur Mac M1.

Adobe a annoncé que son logiciel de retouche photo Photoshop peut désormais fonctionner en natif sur les Mac M1 et tirer pleinement parti des améliorations de performances intégrées à la nouvelle architecture d’Apple.

Selon un nouveau billet de blog d’Adobe, les tests internes de la société sur les Mac M1 montrent un large éventail de fonctionnalités de Photoshop fonctionnant en moyenne 1,5 fois plus rapidement que les systèmes de génération précédente configurés de manière similaire.

Les tests menés par la société couvraient un large éventail d’activités dans Photoshop, notamment l’ouverture et l’enregistrement de fichiers, l’exécution de filtres et même des opérations lourdes de calcul telles que le remplissage sensible au contenu et la sélection du sujet. De plus, son analyse comparative précoce montre que certaines opérations sont nettement plus rapides avec la nouvelle puce d’Apple.

Cependant, il y a encore quelques fonctionnalités qu’Adobe n’a pas fini de porter pour s’exécuter sur la nouvelle puce M1, notamment l’invitation à modifier des documents cloud et plus particulièrement la synchronisation des préréglages. En fin de compte, la société a décidé de publier Photoshop pour Mac M1 sans ces fonctionnalités en raison du fait que les gains de performances dans le reste de l’application étaient si importants.

Adobe prévoit de continuer à travailler avec Apple pour optimiser davantage les performances de Photoshop et du reste de ses logiciels au fil du temps.


La gamme Autodesk


Le cas des logiciels Autodesk  est très complexe.

Déjà, des apps comme Revit ou 3ds Max ne disposaient pas d’une version Mac et donc ne fonctionnaient pas nativement sur les Macbook basé sur les processeurs d’Intel. Il fallait passer par une machine virtuelle ou par l’installation d’une partition Windows sur son Mac. Du coup pour réussir à faire tourner ça sur Mac M1, il faudrait passer par Rosetta 2, puis machine virtuelle pour enfin accéder à Revit ou 3ds Max. ça fait beaucoup d’étapes et pour les performances, c’est de très mauvais augure.

Mais dans les faits ?

Lors de la sortie des M1, il était impossible de faire tourner Windows sur ces puces, que ce soit en natif ou par le biais d’une machine virtuelle. S’il est impossible de faire tourner Windows, il devient donc impossible de faire tourner Revit ou 3ds Max. Affaire classée.

Quoique… Grâce à Parallels, la vénérable société de logiciels de machine virtuelle pour les ordinateurs Apple, la version de Windows 10 pour ARM fonctionnera sur un Mac M1 avec des performances étonnamment correctes. Ce ne sera clairement pas aussi performant que de faire tourner Windows en mode natif via Bootcamp, mais ça peut dépanner. Honnêtement, ça fait un peu trop d’étapes à mon goût, faire tourner Revit sur M1 est un casse-tête.

Il faudra attendre qu’Autodesk développe une version native pour Mac M1, ce qui n’arrivera probablement pas de sitôt car ils n’ont jamais développé une version Mac pour la génération sous Intel.  Faire une app Revit en mode natif sur M1, cela signifie qu’Autodesk devra réécrire Revit à partir de zéro pour en créer un pour Mac M1.

Récemment, Autodesk a créé une version Mac d’AutoCAD et celle-ci n’était pas vraiment identique à la version PC. La version MAC ressemble ressemble à la version PC, mais l’interface utilisateur, les fonctionnalités et l’addon ne le sont pas. Il existe des fonctionnalités exclusives pour mac introuvables sur PC et cela a causé pas mal de confusion dans la communauté d’utilisateurs d’AutoCAD.

Du coup, à la fin, les gens s’en tiennent toujours à la version AutoCAD sur PC alors qu’il existe une version (bancale) sur Mac. Ce qui ne motive pas vraiment Autodesk a consommé des ressources pour faire une version Mac M1 de Revit ou 3ds.

Verdict : les logiciels d’Autodesk sur Mac M1, je passe mon tour.


Sketchup


Bonne nouvelle pour les utilisateurs de Sketchup, les nouveaux Mac M1 sont les Mac les plus rapides actuellement disponibles pour Sketchup / Layout, même avec émulation.

Lorsque (si) sketchup créera une version native pour M1, les nouveaux ordinateurs M1 seront les ordinateurs les plus rapides disponibles pour exécuter la paire Sketchup / Layout (PC ou Mac).

Bien sûr, là il s’agit de Sketchup et Layout qui sont deux entités qui marchent principalement en single Core (là où les puces M1 excellent). Les rendus, notamment sous V-ray ou autres sont multi-core. Ils ne fonctionneront pas aussi efficacement que Sketchup et Layout mais fonctionneront tout de même car les puces M1 restent quand même excellents en multi-core.

Verdict : Sketchup sur M1, c’est oui ! 


Rhino


Depuis la date du 24 Novembre 2020, Rhino a fait une annonce concernant le support de son logiciel sur les puces M1.

  • Rhino 6, 7 et 8 pour Mac ne sont PAS (ENCORE) PRIS EN CHARGE sur les Mac Apple Silicon dotés de processeurs M1.
  • Rhino 6 ne sera jamais pris en charge sur Apple Silicon.
  • Le développement de Rhino 7 pour prendre en charge Apple Silicon via l’environnement de traduction Rosetta 646 d’Apple a commencé.
  • Le développement de Rhino 8 pour prendre en charge Apple Silicon via Universal Binary 266 pour Intel et Apple Silicon a commencé.

Ils disent je cite :

L’environnement de traduction Rosetta d’Apple tente de traduire automatiquement les applications Intel pour qu’elles s’exécutent sur Apple Silicon. Si cela fonctionne, c’est la voie la plus simple vers la prise en charge d’Apple Silicon pour Rhino. Nous savons qu’il s’agit d’une solution provisoire et qu’un binaire universel (natif) est notre objectif ultime.

Rosetta ne fonctionne pas encore avec Rhino. La plupart des problèmes sont liés à OpenGL et peuvent être des problèmes de pilote OpenGL.

Verdict : Rhino ne fonctionne pas bien sur Mac M1. A éviter !


Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je mettrai l’article à jour de temps en temps quand j’aurai des infos. N’hésitez pas à me donner vos retours d’expériences sur ces logiciels mais aussi ceux qui ne figurent pas dans la liste.

A très bientôt.

Contenus similaires…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous plaît ?

 

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez en bonus un extrait de mon ebook "le guide de l'e-architecte"

Garantie sans spam ! ;)

Merci d'avoir souscrit à ma newsletter !