Le monde du Dessin Assisté par Ordinateur (DAO) et de la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) est vaste. En raison de la variété des utilisations et de la pléthore de logiciels, l’adoption de formats standard pour l’échange et le stockage de données avance à pas de tortue.

Beaucoup de bons programmes peuvent importer et exporter dans plusieurs formats propriétaires, bien que la qualité du fichier résultant puisse être approximative dans de nombreux cas, les développeurs ayant dû expérimenter et deviner comment le format externe fonctionne.

Dans les domaines de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction, certains formats (et familles de formats) ont commencé à émerger en tant que prétendants au rôle de standards à l’échelle de l’industrie.

Ce petit guide vous permettra d’être un peu plus renseigné sur les différents formats utilisés dans le DAO, en particulier les formats « universels », c’est à-dire ceux utilisés pour échanger des fichiers entre deux logiciels différents. Vous saurez notamment quel format choisir en fonction du type d’informations que vous souhaitez transmettre à vos collègues de travail.

Sans plus tarder, rentrons dans le vif du sujet.


2 Catégories de formats de fichiers dans le DAO/CAO

Les formats de fichiers CAO se classent généralement dans deux catégories: les formats de fichier natifs (propriétaires) et les formats de fichiers neutres (standard).

Les formats de fichiers natifs sont la propriété d’un fabricant de logiciels de DAO/CAO particulier, à utiliser avec leur logiciel. Peu ou pas de logiciels peuvent lire de tels formats de fichiers en dehors des logiciels propriétaires.

Exemple : Les formats .Pln, .Skp et .Rvt sont des formats propriétaires pouvant être lus respectivement avec Archicad, Sketchup et Revit.

Les formats neutres ou standards ont été spécialement créées pour encourager l’interopérabilité, ce qui permet de faciliter les échanges de fichiers entre différents logiciels.

Le format de fichier standard facilite l’échange de fichiers avec quelqu’un qui utilise un logiciel de CAO différent, cependant certains formats natifs sont devenus tellement populaires qu’ils sont aujourd’hui pris en charge par le plupart des logiciels.

L’exemple le plus parlant est le .DWG d’Autodesk, propulsé par Autocad.

C’est cette catégorie qui nous intéresse le plus aujourd’hui.


Les formats Standards dans la CAO/DAO

On peut également diviser les formats standards en diverses sous-catégories selon le type d’informations que vous souhaitez échanger. Qu’il s’agisse de dessins en 2D, de modèles 3D ou BIM, certains formats seront préférés à d’autres.

Découvrons lesquelles.

Les Formats Standards 2D

DWG : Le DWG, c’est un peu le format star de la CAO. C’est de loin le plus connu et le plus utilisé dans l’industrie.

DWG est le format natif des fichiers de dessins AutoCAD. DWG est l’abréviation de DraWinG. Le DWG, de par sa diffusion, est devenu de facto le standard de l’industrie CAO et DAO.

Wikipedia

Bien que l’on pense généralement que les fichiers DWG sont limités aux informations 2D, ils sont capables de contenir des objets 3D.

Ps : Si ça vous intéresse, sachez que j’ai dressé pour vous une liste des sites où vous pourrez télécharger gratuitement des Blocs DWG pour agrémenter vos dessins.

DXF : Un cousin très proche du DWG, les DXF peuvent être un peu plus gros en taille de fichier mais sont aussi basés sur des calques et un format très communément accepté sur la plupart des plateformes.

DXF qui signifie Drawing Interchange Format ou Drawing Exchange Format est un format 2D pur et devrait être vu comme un format natif. C’est le format 2D natif d’Autocad.

Mais Autocad est si omniprésent et de nombreux programmes de CAO le supportent que le DXF est devenu à l’instar du DWG, un format d’échange assez universel pour les informations 2D.


Les formats Standards 3D

Obj : OBJ est le format standard des objets 3D depuis des années, mais est un format assez peu autonome car nécessitant également des fichiers .MTL distincts pour stocker des informations connexes comme la texture et les matériaux. Un fichier OBJ chargé tel quel sera donc un modèle 3D brut sans aucun habillage.

Parce qu’il existe depuis plus de 20 ans, il est très bien supporté.

A noter que l’OBJ était également à la base un format propriétaire.

Sur la plupart des sites qui proposent de télécharger gratuitement des modèles 3D, ce format est très souvent disponible.

Ps : Tous les logiciels qui affirment supporter le format OBJ ne prennent pas automatiquement en charge le .MTL, c’est donc une bonne raison de bien vérifier avant d’acheter des modèles 3D sur les différentes boutiques en ligne comme Turbosquid ou CGTrader.

COLLADA :  Petit frère du format .Obj, le format COLLADA (.dae), plus récent, est devenu plutôt bien supporté par beaucoup de logiciels et a été conçu spécifiquement comme un format d’échange de données pour les applications 3D.

Il prend en charge des attributs de modèle 3D plus modernes qui n’existaient pas lorsque l’Obj était le format 3D standard.

COLLADA est régulièrement mis à jour et rétrocompatible; Il est également soutenu par tous les principaux éditeurs de logiciels 3D, ainsi que par de nombreux projets open source.

FBX : FBX est un format de fichier 3D populaire qui a été initialement développé par Kaydara pour MotionBuilder, acquis par Autodesk Inc en 2006. Il est maintenant l’un des principaux formats d’échange 3D utilisés par de nombreux outils 3D.

Le format FBX est assez complet car permet de stocker des informations telles que des modèles, des compositions de scène, textures, des lumières et des données de caméra.


Les formats standards dans le BIM

Building Information Modeling (BIM) est un terme très général qui décrit le processus de création et de gestion d’informations numériques sur un actif construit tel qu’un bâtiment, pont, autoroute, tunnel, etc.

Il existe de nombreuses façons de gérer les données dans un flux de production BIM et, par conséquent, plusieurs formats de fichiers peuvent être utilisés.

IFC : Le format non propriétaire le plus courant pour le BIM est l’Industry Foundation Classes (IFC), un format de fichier de données ouvert et neutre.

Un certain nombre de programmes comme Revit, Archicad et Navisworks, peuvent ouvrir des fichiers IFC. Ils sont similaires aux fichiers PDF en ce sens qu’ils ne sont pas destinés à être modifiés et sont en format lecture seule.

D’autres formats de fichiers incluent:

ifcXML: Ceci est un fichier XML généré à partir d’un fichier de données IFC.
IfcZIP: C’est le format IFC compressé créé à partir d’un fichier IFC ou ifcXML.

Pour plus d’informations sur ce format, je vous invite à lire l’article du site BimData sur les 10 règles que tout BIM Manager doit connaître sur l’IFC.

Cobie : Alors ce format est un format que je ne maîtrise pas trop mais je tenais quand même à l’inclure.

Construction Operation Building Information Exchange (COBie) est un format de données non exclusif qui est utilisé pour transférer des données et des documents créés pendant la conception et la construction aux utilisateurs finaux.

Il n’est donc pas utilisé pour transférer des données graphiques/géométriques.

Il diffère de l’IFC en ce sens qu’il aide les professionnels à comprendre et à partager les données BIM en conservant les données sous une forme lisible par l’homme, tandis que l’IFC aide différents logiciels à comprendre et à partager les données BIM.

Revit et ArchiCAD ont des fonctionnalités pour convertir les modèles BIM en format COBie.


Ainsi s’achève cet article. J’espère qu’il vous a été utile et qu’il vous a permis de cerner un peu mieux les formats de fichiers utilisé dans le monde de la CAO et du DAO.

Si vous avez des questions ou des apports pour étoffer l’article, la zone de commentaires est à votre disposition.

A très bientôt sur le blog.

 

Les Formats de fichiers dans le DAO/CAO : Le Guide
Noter cet article :

Laisser un petit mot

Laisser un commentaire