Cela fait un petit moment que je traîne sur les forums et autres groupes Facebook en rapport avec la visualisation architecturale. Au cours de mes nombreuses errances, Il m’a été donné de voir toute sorte de rendus, aux styles et aux ambiances tous différents les uns des autres.

Je me suis alors posé la question : Y a-t-il des styles et courants dans le milieu de la visualisation architecturale comme c’est le cas pour l’Architecture « classique »?

J’ai alors mené quelques recherches, inspecté des centaines d’images et, couplées avec mon expérience personnelle, j’ai dégagé 7 styles de rendu en Architecture. Je vous invite à découvrir lesquels.


1 – Le rendu « Photo-réaliste »

Artiste : Yannick Coudreau

Le rendu photo-réaliste est celui qui flirte avec la réalité, qui nous titille l’esprit et qui nous fait nous poser la fameuse question « t’es sûr que c’est pas une photo?« .

Si on devait le comparer à un mouvement artistique, ce serait sans aucun doute l’hyperréalisme.

C’est probablement le style de rendu le plus difficile à maîtriser à cause des notions aussi bien techniques (maîtrise de puissants moteurs de rendu comme V-ray) que pratiques (bonnes connaissances en photographie, gestion des lumières etc) nécessaires pour le mettre en oeuvre.

Pour réaliser ce type de rendu, plusieurs conditions doivent être réunies : une modélisation au poil, des textures de très bonne facture, un éclairage bien dosé et une composition irréprochable.

Les artistes vont souvent plus loin et ajoutent volontairement    des imperfections à leur images comme des aberrations chromatiques.

De vraies photos sont d’ailleurs parfois intégrées au rendu sous la forme d’images d’arrière-plan, d’arbres ou de personnages détourés.

L’impression de réalisme est souvent accentué  par l’utilisation de textures vieillies qui cassent avec le côté « trop propre » des images de synthèse classiques.

Si vous aspirez à des rendus photo-réalistes,  n’ayez pas peur d’ajouter de la saleté à vos textures et à vos modèles. La plupart des objets de la vie réelle ne sont pas entièrement propres et l’ajout de fissures, rouilles, moisissure et autres signes de détérioration atténue le côté « 3D » et amplifie le côté « réel » des images.

L’une des autres particularités de ces types de rendu, c’est la façon dont ils traitent avec la végétation et la nature en particulier. La nature apparaît telle qu’elle est : sauvage et disparate.

Il y en a tellement à dire sur le sujet qu’il y en aurait de quoi écrire un article entier. Si vous voudriez creuser un peu plus sur le sujet, je vous invite à découvrir (en anglais) les astuces utilisées par Christian Behrendt, expert en visualisation architecturale, pour obtenir un rendu « parfait ».

2 – Le Rendu « Pub »

Je n’ai pas trouvé de meilleur nom pour les qualifier. Les rendus « Pub » ont leurs spécifités qui les rendent facilement reconnaissables. Ils sont trop « parfaits »

Le ciel est parfaitement bleu, parfois sans nuage, l’herbe est d’un vert éclatant ainsi que les feuilles et les matériaux utilisés sur le bâtiment sont flambants neufs. Les mobiliers et autres véhicules présents dans la scène semblent sortis d’usine.

Ce style de rendu est souvent utilisé à des fins promotionnelles et il s’y prête parfaitement. Sur des panneaux publicitaires par exemple, les couleurs vives sont plus intéressantes car attirent beaucoup plus l’attention des passants.

N’hésitez donc pas à user de la molette de saturation de couleurs lors de la phase de post-production si vous voulez obtenir ce style de rendu.

 

3 – Le rendu « transparence »

Ce type de rendu d’architecture est reconnaissable car il ne se veut pas forcément réaliste. La lecture est prioritaire à l’animation de la scène. Si un arbre ou tout autre élément du décor est placé devant le batiment, il devient transparent.

Les personnages ainsi que les bâtiments alentours sont souvent grisés et transparents, permettant ainsi de ne pas détourner l’attention du spectateur tout en permettant d’apprécier l’échelle de la scène.

4 – Le Rendu « Minimaliste »

Il m’arrive souvent de tomber sur des rendus d’architecture au style épuré.

Ici peu ou pas de végétations, de personnages, véhicules ou autres éléments d’animation superflus pouvant détourner l’attention, l’accent est mis sur le projet présenté dans toute sa simplicité.

Je trouve ces rendus particulièrement magnifiques lorsque la simplicité est bien maîtrisée.

5 – Les rendus « Sketch » et « Clay »

Plus qu’une technique de rendu qu’un style en soi, le rendu Sketch est un rendu d’Architecture imitant le croquis. Il est souvent en noir et blanc.

Plusieurs logiciels permettent de réaliser ce type de rendu comme le moteur de rendu de Sketchup, Sketch & Toon de CInema 4D ou le Sketch rendering d’Archicad.

Il est souvent utilisé comme illustration lors d’avant-projets sommaires.

Similaire au rendu « Sketch », le rendu « Clay » est une technique avant d’être un style.

En architecture, le rendu « Clay » est utilisé par les artistes 3D pour apprécier la modélisation et l’éclairage de la scène avant de passer à la phase finale de texturage. Dans d’autres domaines, il est surtout utilisé pour montrer la topologie du modèle.

Aujourd’hui, la plupart des logiciels intègrent cette fonction.

6- Le Rendu « Ambiance »

Ce style de rendu met un accent particulier sur l’ambiance, l’atmosphère qui se dégage de la scène. Le but premier de ces rendus n’est pas tant de plaire ou d’impressionner mais de susciter une émotion.

Ces images font parfois penser à des illustrations directement sorties d’une série fantasy post-apocalyptique. L’ambiance est souvent tendue, la météo bien marquée et les couleurs sont généralement dé-saturées, accentuant un peu plus la tension de la scène.

L’artiste britannique  Carlos Mazon est un grand adepte de ce style qu’il maîtrise à la perfection.

Je trouve que ces rendus sont les plus délicats à réaliser tant la fibre artistique est nécessaire afin d’obtenir le bon ton, la bonne ambiance qui s’adapte parfaitement au projet.

7 – Le Rendu « Psychédélique »

Le rendu épileptique est assez déroutant.

C’est un mélange de styles qui donne au final un résultat éclectique.

Camellian Opera House by Matteo Cainer Architects

Le parti pris de ces type de rendu est clairement non photo-réaliste. La lecture du batiment n’est pas non plus la priorité première. Ce type de rendu se veut avant tout artistique.

Bonus : 8 – Les rendus Old School

Vous êtes vous déjà demandé à quoi ressemblaient les rendus d’architecture avant l’invention de la 3D ?

Voici de quoi vous donner une idée.

La belle époque! 🙂


Ainsi prend fin cet article. La liste que je viens de vous présenter n’est pas exhaustive, il en existe plein d’autres. Si vous en avez noté un, n’hésitez pas à me le notifier, je me ferai un plaisir de l’ajouter à la liste.

Alors, vous êtes plutôt rendu « photoréaliste », « transparent » ou « ambiance »?

Dites-moi tout en commentaires!

Pour aller plus loin : 

 http://www.vanforest.com/the-6-most-popular-architectural-visualization-styles/

https://www.easyrender.com/blog/architectural-rendering-styles-techniques

 

7 Styles de Rendus d’Architecture
4.8 (96.67%) 6 votes

Laisser un petit mot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.