Enscape : Une Valeur Sûre pour vos Rendus d’Architecture

Rédigé par Archimède

Un architecte de 27 ans passionné par le graphisme et l’univers du rendu architectural. Amoureux des chats, des livres et de thé au citron. 😙

novembre 2, 2020

 

Il y a bientôt deux ans maintenant, début 2019, je vous présentais un nouveau venu dans le monde des logiciels de rendu dédiés à l’architecture.

Ce logiciel, c’est Enscape.

Lorsque j’ai rédigé cet article, il en était à sa version 1.0.7. Depuis lors, Enscape a fait son petit bout de chemin. Il en est aujourd’hui à sa version 2.9 (qui sera officielle le 4 Novembre) et sa cinquième année d’existence et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a bien muri. Il a connu de nombreuses mutations depuis lors et de nouvelles fonctionnalités et améliorations ont vu le jour.

Depuis Octobre de cette année, Enscape est disponible en Français. C’est donc l’occasion parfaite pour revisiter ce logiciel que j’affectionne particulièrement.

Ici Archimède, vous êtes sur Archigrind et c’est parti pour une visite guidée d’Enscape !


Enscape, c’est quoi ?


Enscape est un logiciel de rendu spécialisé dans les rendus de projets d’architecture.

Il s’adresse donc essentiellement aux architectes et dans une moindre mesure aux urbanistes, aux paysagistes et aux autres corps de métier. Avec Enscape, vous pouvez transformer les modèles 3D de vos projets en de sublimes images de synthèse ou d’animations en vidéo.

Contrairement aux autres logiciels du marché, Enscape n’est pas un logiciel à part entière mais un plugin qui vient se greffer à votre logiciel favori et s’intègre à son fonctionnement. A l’heure où je rédige cet article il est compatible avec : Archicad, Sketchup, Revit, Vectorworks et Rhino. 

En un seul clic, vous pouvez démarrer Enscape et parcourir en quelques secondes votre projet entièrement rendu.

Une image vaut mieux que mille mots dit-on, voici une vidéo officielle (en anglais) vous présentant, en moins de deux minutes, les fonctionnalités globales d’Enscape.



Si vous êtes familier avec l’univers du rendu architectural, alors vous aurez compris qu’Enscape s’inscrit donc comme un concurrent aux autres cadors du marché comme Lumion Twinmotion et Artlantis.

La question qui se pose donc est :

En quoi Enscape est-il différent des autres ? »

J’ai testé la quasi-totalité des logiciels d’archviz , et pour moi, Enscape se démarque de la concurrence en 5 points.


Facile et intuitif


Enscape est indéniablement le logiciel le plus intuitif et simple d’accès du marché du rendu architectural.

Comme mentionné plus tôt en introduction, contrairement aux autres logiciels, il s’intègre directement à votre logiciel, proposant une expérience « seamlesss ».

Allez dans votre logiciel favori, accédez à l’onglet Enscape, sélectionnez une vue 3D et cliquez sur « démarrer Enscape ». Enscape s’ouvrira et hop, vous êtes déjà prêt à parcourir votre projet. Pas besoin de quitter son logiciel de CAO ni d’exporter un fichier ou de passer par un processus compliqué. C’est simple, rapide et intuitif.

Ce fait est encore plus pertinent si vous utilisez Revit car Enscape s’appropriera les objets et textures de votre scène pour les convertir en modèles et matières de meilleure qualité, une fois la synchronisation effectuée. Cela n’est malheureusement pas possible pour le moment avec Archicad mais on espère que ça ne saurait tarder à être implémenté dans ce logiciel également !

Toute modification apportée à votre projet via votre logiciel son instantanément appliquées dans votre rendu Enscape et dans votre fenêtre de réalité virtuelle.

La réalité virtuelle justement, parlons-en.


Enscape & Réalité Virtuelle


De tous les logiciels du marché que j’ai pu tester, je pense qu’Esncape est celui qui intègre le mieux les technologies de réalité virtuelle.

Je dirai même que la réalité virtuelle (ainsi que la réalité augmentée) est au coeur d’Enscape.

La réalité virtuelle, c’est du véritable pain béni pour les architectes épris de modernisme et d’innovation qui souhaitent ajouter plus de valeur pour leurs clients.

La réalité virtuelle apporte de l’immersion et une dimension émotionnelle difficilement accessible sur les rendus basés uniquement sur de l’image ou de la vidéo. La Réalité Virtuelle représente un grand pas en avant en terme de compréhension de l’espace, elle permet aux utilisateur d’évoluer à l’intérieur des structures et d’observer chaque détail.

Grâce à la VR, on ne se contente plus d’apprécier un projet, on le vit.

Avec Enscape, il est possible de faire vivre cette expérience à vos clients et cela est possible en quelques clics.

Enscape propose une véritable expérience VR dans laquelle il est possible une fois équipé d’un casque haut de gamme comme le HTC Vive ou l’Oculus Rift, de se balader à l’intérieur du modèle comme dans un jeu vidéo.

Cette vidéo montre assez bien les capacités VR du soft et comment ça fonctionne.



Il est possible de se balader virtuellement dans le projet là où Lumion, par exemple, ne propose que de la « pseudo-VR ».

Avec Lumion, l’expérience VR consiste à rendre des images à 360 degrés, mais elles ne sont pas interactives, sauf si vous en assemblez plusieurs dans un logiciel tel que PanoTour. Ce n’est pas très intuitif et ce n’est pas de la « vraie VR ».

Twinmotion quant à lui propose de la vraie VR, mais l’expérience est à mon goût moins aboutie que celle proposée par Enscape.

Si vous souhaitez vous balader en VR dans votre projet architectural, Enscape est à ma connaissance la meilleure solution sur le marché.


Vos rendus dans le cloud


Cette fonctionnalité est sans doute celle que je préfère avec Enscape.

Il est possible d’héberger vos projets sur les serveurs d’Enscape et les faire visualiser à vos clients grâce à une simple adresse URL.

En général, si vous travaillez avec des clients internationaux et que vous souhaitez leur faire parcourir eux même un projet, un seul choix s’offre à vous. Vous exportez votre en format .EXE, vous le compressez et vous l’envoyer à votre client pour que ce dernier l’ouvre sur son ordinateur.

Cette solution, proposée par plusieurs logiciels comme Archicad avec Bimx ou encore Twinmotion avec Presenter, possède deux défauts majeurs :

  • Le fichier pèse souvent plusieurs giga octets, ce qui est une véritable plaie pour l’envoyer (oubliez l’email);
  • Le client a besoin d’une machine performante pour exécuter le fichier.

Avec la solution que propose Enscape, ces deux problèmes ne se posent plus.

Les fichiers sont légers car les assets sont déjà hébergés sur leur serveur, téléverser un projet ne prend que quelques minutes. Le problème de performance ne se pas non plus car les calculs sont effectués par les serveurs d’Enscape.

Vous travaillez dur sur vos projets et vous voulez pouvoir les envoyer rapidement aux clients pour approbation?  Vous souhaitez pouvoir montrer votre projet lors d’une présentation client, mais vous ne disposez pas d’un ordinateur portable avec une carte graphique haut de gamme?

L’export Web résout ces problèmes en deux clics.

Après il est toujours possible d’exporter votre projet en format .EXE mais la fonction d’export Web est tellement plus intuitive qu’il est difficile de s’en passer.


Un Logiciel qui évolue (vite)


Dans mon précédent article, je présentais Enscape comme un logiciel prometteur dans le sens où je le voyais évoluer très vite et combler ses lacunes avec le temps.

Je disais, je cite :

« Une chose que j’apprécie à propos d’Enscape c’est la régularité avec laquelle le logiciel est mis à jour.

Concernant la version Archicad que j’utilise notamment, je reçois des notifications qu’une mise à jour est disponible pratiquement toutes les semaines.  Ces mises à jour sont de petites améliorations telles que de nouveaux objets pour la bibliothèque ou encore une gestion des textures plus réalistes.

L’équipe de développement m’a l’air vachement engagée et c’est de bonne augure pour le futur de ce logiciel. »

Je ne m’étais pas trompé.

Début 2019, le principal reproche que j’adressais à Enscape était la pauvreté de sa bibliothèque. A cette époque, la bibliothèque Enscape sur Archicad contenait seulement… 154 objets ! C’est peu. Très peu.

Enscape Archicad

La bliothèque d’Enscape contenait 154 objets, à la date de Janvier 2019.

Aujourd’hui, ce nombre a décuplé.

A l’heure où j’écris cet article soit en Fin octobre 2020, la bibliothèque d’ojets comte pas moins de … 1960 objets ! 

La bibliothèque d’objets d’Enscape en Octobre 2020 : 1960 objets !

La version 2.9 apporte également des fonctionnalités appréciables comme la possibilité d’utiliser des displacement maps (pour des textures encore plus réalistes) ou encore des textures vidéos, utiles pour les animations.


Des tarifs compétitifs


Enfin le dernier point et pas des moindres : Enscape se démarque également de la concurrence par des prix particulièrement agressifs.

Enscape fonctionne sur le schéma de l’abonnement annuelle. Deux offres sont proposées, la licence flottante et la licence fixe ainsi qu’une version d’essai gratuite de 14 jours.

La licence flottante est habituellement facturée à 55.75 € par mois, facturée annuellement tandis que la licence fixe est elle proposée à 36.58 € mensuels, facturé annuellement également.

Pour fêter leur arrivée sur le marché Français, Enscape propose une réduction de 20% jusqu’au 8 Novembre 2020. 

La licence flottante vous coutera donc 44.60 €/mois et la licence fixe 29.27 €/mois.

Si ce logiciel intéresse, vous avez quelques jours pour sauter le pas. Quelques jours qui vous permettront de tester le logiciel en version d’essai pour déterminer s’il vous convient ou non.

Ne ratez pas cette occasion et téléchargez-le. 

A titre de comparaison, Lumion 10 est actuellement proposé à 1499€ dans sa version standard et 2999 € dans sa version Pro. C’est un licence perpétuelle avec coûts additionnels au cas où vous souhaitez migrer vers une version supérieure.

Lumion, Twinmotion ou encore Artlantis proposent tous des licences perpétuelles mais pour lesquelles vous payez pour évoluer à chaque nouvelle version. Avec Enscape, dès qu’une version indisponible, vous obtenez automatiquement la mise à jour car celle-ci est d’office incluse dans votre abonnement.

C’est, je trouve, un schéma de fonctionnement bien plus intéressant.


Voilà, j’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a donné envie d’essayer Enscape !

Si vous avez des questions, la zone commentaires est à votre disposition. Abonnez-vous également à la newsletter pour ne plus rater aucune publication.

A très bientôt sur Archigrind !

 

Contenus similaires…

Lumion 11 : Quelles nouveautés ?

Lumion 11 : Quelles nouveautés ?

Lumion 11 est là. La nouvelle version du célèbre logiciel de rendu d'architecture est là. Pour les quelques rares qui...

7 Commentaires

  1. Laurence Dassonville

    Bonjour Archimède,
    Dans votre premier article, vous mentionniez les difficultés potentielles de l’installation d’enscape sur Mac via Bootcamp.
    Je ne travaille que sur Mac …. Je voulais donc savoir si désormais il n’y avait plus de problèmes et quelle partition pour Windows était nécessaire pour l’installer (64 ? 128?) car j’ai lu des avis contradictoires…
    Et par la suite, comment cela fonctionne t il ? il faut passer d’une partition à l’autre lorsque l’on réalise un projet sur sketchup ? J’ai du mal à comprendre, help !!!! Merci 😉

    Réponse
  2. Carole

    Bonjour, tout d’abord merci pour votre blog et les conseils que vous pouvez y donner et partager.

    J »aurais une petite question, je recherche un logiciel de rendu facile à utiliser, instinctif, abordable et compatible avec Archicad.
    J’ai lu vos articles concernant les logiciels Enscape , D5 render et twinmotion. Lequel conseilleriez-vous entre les trois?
    Merci pour votre aide.

    Réponse
    • Archimède

      Bonjour Carole,

      D5 est le moins intuitif des 3 et demande un certain temps d’apprentissage. Je l’écarterai donc.

      Tout se joue entre Twinmotion et Enscape. Les 2 sont instinctifs, abordables et compatibles avec Archicad.

      Les 2 possèdent une version d’évaluation que je vous invite à tester pour décider avec lequel vous avez le plus d’affinités, car franchement, ça se joue au détail.

      Mention spéciale pour Enscape tout de même qui est directement intégré à Archicad et rend donc le processus de travail bien plus intuitif.

      Réponse
  3. Antonin

    Bonjour,

    Merci pour cet article, et plus globalement pour la qualité de votre travail d’analyse partagé sur votre Blog.

    Question concernant Enscape : vous avez beaucoup parlé de l’interfaçage avec les logiciels phares du monde de l’architecture, mais je n’ai rien vu quant à SketchUp. Évidemment, il n’a pas la même envergure que ces logiciels 😊, mais c’est un outil utile à budget raisonnable pour les petites entités dont les activités APS/APD. Son point faible – de mon point de vue – étant les visuels 2D/3D, je suis donc très intéressé par Enscape.

    Pourriez-vous nous en dire plus quant à l’interfaçage entre Enscape et SketchUp. Qu’en est-il ? Est-ce comme pour les autres, ? Y a-t-il des + ou des -. Merci pour votre éclairage.

    Bien amicalement
    Antonin

    Réponse
    • Archimède

      Bonsoir Antonin,

      J’ai mentionné Sketchup dans l’article, cela a peut-être échappé à votre attention. C’est à ce paragraphe :

      « A l’heure où je rédige cet article il est compatible avec : Archicad, Sketchup, Revit, Vectorworks et Rhino. « 

      En vérité, s’il y a bien un logiciel avec lequel Enscape s’intègre le mieux (avec Revit), c’est avec Sketchup.

      Pour cause, ce dernier fait partie des premiers logiciels supportés, Archicad, Vectorworks et Rhino n’étant supportés que plus tard. Je vous invite à le tester durant la période d’essai de 14 jours.

      D’ailleurs, vous n’avez pas besoin d’avoir un projet sous la main, il y a une scène de démo qui est proposée en téléchargement sur le site et que vous pourrez utiliser pour vous donner une capacité du soft.

      Je partage votre point de vue sur la faiblesse de Sketchup et je trouve qu’Enscape la comble plutôt bien.

      Réponse
  4. Louis Theyskens

    Bonjour, vous écrivez « Il est possible d’héberger vos projets sur les serveurs d’Enscape et les faire visualiser à vos clients grâce à une simple adresse URL »; cette possibilité existe dans Archicad avec BimX qui héberge vos projets sur les serveurs de Graphisoft et qui les restitue sans problème en VR sur une tablette ou un téléphone!

    Réponse
    • Archimède

      Ouah. J’ignorai que BimX permettait aussi l’export en ligne.

      Merci pour l’info !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous plaît ?

 

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez en bonus un extrait de mon ebook "le guide de l'e-architecte"

Garantie sans spam ! ;)

Merci d'avoir souscrit à ma newsletter !