Cela fait un petit moment que je suis un certain moteur de rendu dédié à l’architecture d’assez près. Ce moteur se nomme Enscape et est plutôt récent, la première version étant sortie en 2016.

Au moment où j’ai découvert Enscape pour la première fois, ce dernier se déclinait en deux versions : Enscape pour Revit et Sketchup.  Bien que très familiers de ces deux logiciels, aucun des deux n’était mon favori, mon arme de prédilection.

Ce n’est donc qu’à l’annonce de la sortie de la version Archicad en Juillet 2018 que j’ai décidé de donner sa chance à ce rookie et mettre de côté V-ray, Lumion, Artlantis et autres moteurs vétérans du rendu d’Architecture.

Et quelle agréable surprise! Après quelques semaines de test, le verdict est clair : Enscape est une petite pépite ! Dans cet article, je vous partage mon avis sur ce soft et vous explique pourquoi celui-ci sera peut-être l’un des meilleurs moteurs de rendu du milieu architectural dans les années à venir.

La question à laquelle je vais répondre tout au long de ce billet de ce blog : « Que peut-on faire avec Enscape et pourquoi c’est un outil à considérer? »


QUE PEUT-ON FAIRE AVEC ENSCAPE?


Pour faire simple, Enscape permet de faire des rendus en temps réel de vos projets d’Architecture.

Contrairement à des moteurs de rendus plus classiques comme V-ray, Mental Ray ou encore Artlantis, il ne permet pas uniquement de réaliser des images de synthèses ou des vidéos de parcours : il permet également de se mouvoir dans le projet, à l’instar d’un jeu vidéo.

Il donne ainsi la possibilité de se balader dans un projet et d’en apprécier les moindres contours. Une option permet également de changer l’heure  afin de voir comment l’éclairage se comporte à des moments clés de la journée.

 

Néanmoins, Enscape n’est pas le seul ni le premier à proposer ce genre de features : Twinmotion le fait déja avec Twinlinker que je vous avais présenté il y a quelques mois. Lumion Pro le fait également mais sans l’online.

Pour avoir testé les 3, Enscape se démarque sur quelques points et qui me donnent une préférence pour ce dernier par rapport aux deux autres options sus citées.


QUELS SONT LES AVANTAGES D’ENSCAPE?


1 – C’est une solution intégrée

Enscape est ce qu’on appelle un moteur de rendu « intérgré » dans le sens où il se greffe directement à votre logiciel favori pour réaliser vos images de synthèse.

Pas besoin de basculer entre plusieurs softs donc car tout se fait « in situ ».

C’est un avantage non négligeable en terme de workflow car tout se fait très intuitivement. Toute modification sur le projet se répercute sur le rendu à l’aide d’un simple bouton de synchronisation. Avec Artlantis par exemple, si modification il y a, il faut exporter le modèle à nouveau vers Arltantis pour remplacer l’ancien modèle.

Enscape Archicad

L’intégration d’Enscape dans Archicad

A l’heure où j’écris cet article, Enscape dispose de 4 versions : Sketchup, Revit, Archicad et Rhino.

Pour le moment, les deux premières versions (Sketchup et Revit) sont plus abouties et disposent d’une bibliothèque plus riche, mais la version Archicad n’est pas mal non plus.

De nouvelles versions devraient arriver bientôt, notamment pour Vectorworks d’après les votes de la communauté sur le forum de developpement.


2 – Beaucoup de mises à jour

Une chose que j’apprécie à propos d’Enscape c’est la régularité avec laquelle le logiciel est mis à jour.

Concernant la version Archicad que j’utilise notamment, je reçois des notifications qu’une mise à jour est disponible pratiquement toutes les semaines.  Ces mises à jour sont de petites améliorations telles que de nouveaux objets pour la bibliothèque ou encore une gestion des textures plus réalistes.

L’équipe de développement m’a l’air vachement engagée et c’est de bonne augure pour le futur de ce logiciel.


3 – Un prix accessible

Contrairement à la plupart des autres solutions sur le marché, Enscape est disponible par abonnement. C’est pour le moment le logiciel de rendu d’architecture le plus accessible du marché.

L’abonnement peut être mensuel ou annuel.

Ps : Les prix sont en dollars.

A titre de comparaison, Lumion Pro est proposé à 2999,0 Euros pour la première licence (à vie) et 999,0 Euros la mise à jour vers la version suivante.

Une licence de Lumion Pro 9 équivaut ainsi à 7 années d’abonnement à Enscape (licence fixe).

Twinmotion se rapproche quant à lui de la gamme de prix d’Enscape avec un abonnement sur deux ans à 990 euros soit environ 200 euros de plus qu’Enscape sur la même période.


4 – Les possibilités d’exportation

Enscape vous permet comme tout autre moteur de rendu de capturer des images et de créer des vidéos.

Encore plus impressionnant, il vous permet d’exporter un fichier .exe de votre projet. Cela signifie que vous pourrez envoyer ce fichier à vos clients qui pourront ouvrir le projet et le visiter depuis leur pc. Pas besoin de posséder le logiciel, juste d’un ordinateur décent pour le faire tourner.

Mieux, Enscape propose également d’héberger vos modèles directement sur leur serveur. Il ne suffira plus qu’à envoyer un lien à votre client qui pourra l’ouvrir depuis son navigateur Internet. Cette méthode supprime le principal désavantage de la première : les calculs étant faits par les serveurs d’Enscape, n’importe quel ordinateur doté d’un navigateur fera l’affaire.

Je vous invite à visiter la galerie officielle pour vous faire une idée des capacités du soft. Vous pouvez sinon directement télécharger des échantillons de modèles : vue d’intérieur d’un bureau et vue d’extérieur d’une résidence. Vous verrez qu’il ne s’agit pas de simple panoramas mais d’une véritable expérience en 3D.

Ps: Enscape est également compatible VR (Réalité virtuelle).


5 – La facilité d’utilisation

Pour finir avec les atouts, Enscape est très simple à utiliser. Ceci est dû notamment au fait qu’il s’intègre à votre logiciel et en épouse donc le workflow.

Je pense qu’en quelques heures à peine d’utilisation, vous serez capable de sortir des rendus corrects.

Les options sont simplifiées au maximum (on est loin de V-ray où il y a une option pour paramétrer ABSOLUMENT tout). Bien sûr, cela est à la fois un avantage et un inconvénient, car les options de customisation sont du coup assez limitées. Ce qui me permet de rebondir sur le principal inconvénient d’Enscape à mon goût.


L’INCONVÉNIENT D’ENSCAPE


Le principal inconvénient, c’est bien la pauvreté de sa bibliothèque d’objets, du moins dans la version Archicad que j’utilise.

La bibliothèque contient seulement 154 objets. C’est peu. Avec une bibliothèque aussi pauvre, tous les projets tendront fatalement à se rassembler. A titre de comparaison, Lumion c’est plus de 4000 objets dans sa version pro. Aïe.

Enscape Archicad

154 Objets à la date du 6 Janvier 2019 sur la version Archicad. Ouch.

Cependant, comme je l’ai souligné plus tôt, c’est un logiciel qui est en continuellement amélioré et de nouveaux objets sont souvent ajoutés. Un topic existe même à ce sujet sur le forum de la communauté de développement.

Notez tout de même qu’il est possible d’exporter des modèles préalablement téléchargés sur des sources externes.

Il est également important de souligner qu’Enscape est seulement compatible Windows.  Pour l’utiliser sur Mac, il va falloir passer par Bootcamp, ce qui passe plutôt mal d’après les quelques retours que j’ai lu à ce sujet. Si vous êtes utilisateur Mac, orientez vous vers d’autres solutions.

Assurez vous également que votre client ait un Windows lorsque vous lui envoyez un modèle exporté car le modèle étant en format .exe, il ne pourra pas l’exécuter s’il utilise un Mac.

Et pour chipoter un peu, une version en Français aurait été pas mal. 🙂


BILAN


Après quelques mois d’utilisation, le constat est clair : j’adore Enscape.

C’est un logiciel simple, particulièrement intuitif et qui est très adapté aux projets avec des deadlines serrées grâce à la rapidité avec laquelle il est possible de sortir des rendus.

SI vous êtes utilisateur d’Archicad, Revit, Sketchup ou Rhino, je vous invite vivement à l’essayer en version d’évaluation pour vous faire votre propre idée. Vous pourrez l’essayer en intégralité pendant 14 jours. Vous l’apprécieriez d’autant plus si vous êtes utilisateur de Sketchup et Revit, ces versions étant bien plus anciennes et donc plus avancées que les deux autres.

Si vous êtes utilisateur de Sketchup et que vous souhaitez vous former à Enscape, je vous recommande cette excellente formation de 3h24 min disponible sur la plateforme tuto.com.

Voilà, j’espère vous avoir permis de découvrir et donné envie de tester cette pépite.

A très bientôt sur Archigrind.

8 réponses

  1. jazouli bassima dit :

    Merci pour les nouveautés

  2. arnaud berland dit :

    Merci,
    Mais du coup, peut on y importer nos propres bibliotheques? Est ce un format propriétaire ?

    • mm Archimède dit :

      Il est bien possible d’importer vos propres biblio mais ceux-ci ne seront nativement pas aussi bien intégrés au moteur que les objets classiques.

      Quelques ajustements seront parfois nécessaires pour un rendu propre.

  3. Anonyme dit :

    Merci pour les nouveautés

  4. Merci pour cet article,

    J’utilise Enscape (entre autres) depuis un peu plus d’un an et je fais un constat similaire au tient en ce qui concerne ses avantages.
    J’aurais aussi ajouté qu’ils ont une communauté très active sur le forum. Il est assez rare de faire appel au SAV tant ils sont réactifs.
    Ils ont aussi un developpement agenda sur lequel les utilisateurs peuvent voter pour la ou les prochaines features du soft ,c’est assez cool par ce qu’ils ont vraiment l’air de s’y tenir.

  5. Brouste dit :

    Nous avon acheté la licence pour 1 an ENSCAPE et abandoné pour l’instant Atlantis studio pro. Pour avoir testé de nombreux logiciels de rendu comme lumion. Je travaille sur Sketchup pro 2019 sur une station de travail une bête de course. Je ne regrette absolument pas ENSCAPE Il est beaucoup plus fluide et rapide par rapport à lumion Il est à mon avis trop Dépendant de la connection Internet. Bon c’est vrai que les réglages de rendus ne sont complets comme pour sa bibliothèque. Mais si vous êtes dans la 3D, la modélisation et les textures avec Photoshop tout est possible avec un rendu largement suffisant vu le temps de travail.

    • mm Archimède dit :

      Effectivement, il manque encore des choses pour en faire le logiciel opti mais ça ne devrait tarder.

      Merci pour votre retour! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.