ArchLine.XP Live : Pour vos rendus d’architecture !

Il y a quelques semaines, je vous présentais ArchLine.XP, un logiciel BIM à destination des architectures qui m’a agréablement surpris de par la richesse de ses fonctionnalités.

Je reprochais néanmoins à ce logiciel la qualité de son moteur de rendu intégré, trop limité et qui ne permettait pas de réaliser des rendus 3D d’une qualité satisfaisante à mon goût.

Après avoir réalisé votre projet sur ArchLine.XP, il fallait nécessairement exporter le dit projet vers un logiciel de rendu plus compétant en la matière qui vous permettra de sortir des images photoréalistes à même de le sublimer.

Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous : Esncape, Twinmotion, Lumion, Eyecad VR, D5 Render, Artlantis pour ne citer que ceux-là.

Bien que ces options restent pertinentes, l’une d’elles se démarque du lot, celle-ci étant de la même famille qu’ArchLine.XP : j’ai nommé ArchLine.XP Live.

ArchLine Live est un logiciel de rendu d’architecture dont le but est de vous permettre de réaliser des images 3D et animations vidéos photoréalistes de vos projets.

ArchLine.XP Live étant le prolongement de l’expérience ArchLine.XP telle qu’imaginée par son éditeur CadLine, c’est donc tout naturel que je me doive de le tester et partager avec vous mon retour d’expérience.

De tous les logiciels intervenant dans la chaîne de la création architecturale, les logiciels de rendu sont indéniablement ceux que je préfère. C’est donc avec plaisir que j’ai testé ArchLine Live pendant quelques semaines.

Dans cet article, je vais analyser le logiciel à la lumière de ces 5 critères : puissance & fonctionnalités, prise en main, richesse du contenu, compatibilité et enfin prix.

L’idée est de vous livrer l’essentiel à savoir sur ses fonctionnalités, ses forces et faiblesses, le tout saupoudré d’un zeste de subjectivité en vous livrant mon avis sur tel ou tel aspect du logiciel.

Cette introduction est déjà bien trop longue donc attaquons sans plus tarder le vif du sujet.


Puissance & fonctionnalités d’ArchLine.XP Live


Comme le « Live » l’indique dans son titre, ArchLine.XP Live est un moteur de rendu en temps réel.

Exit donc les longues heures de calcul pour extraire vos images, c’est, au pire, une question de minute avec ArchLine Live, dépendamment de la puissance de votre ordinateur.

Durant mon test (sur un pc portable équipé d’un processeur AMD 5900HS, d’une carte graphique Nvidia RTX 3080 et de 32 Go de RAM), c’est instantané. J’ai juste à cliquer et j’obtiens l’image.

Il est bien plus rapide pour produire des images que Twinmotion avec qui il partage le même moteur de rendu 3D.

Le moteur justement, parlons-en.

Un logiciel de rendu 3D dépend fortement de son moteur de rendu 3D.

Pour faire (très) simple, le moteur de rendu, c’est un paquet d’algorithmes qui vont simuler divers éléments de la vraie vie comme le soleil (la lumière en générale), les ombres, les effets atmosphériques (pluie, brouillard, brume etc), les matériaux et autres caractéristiques physiques comme la transparence, l’opacité ou encore la réflexion etc.

mceclip6.png

C’est donc un élément particulièrement important car sa qualité est directement corrélée avec les résultats que vous allez obtenir en utilisant le logiciel. L’analogie est tirée par les cheveux mais peu importe les efforts que vous y mettrez, il y a peu de chances que vous remportez un championnat de F1 avec une Twingo.

C’est pareil avec les moteurs de rendu, vous ne pourrez pas approcher le photoréalisme avec un moteur qui n’est pas optimisé.

Que vaut le moteur d’ArchLine.XP Live ?

Eh bien, ArchLine.XP Live est basé sur l’Unreal Engine 4, le célèbre moteur d’Epic utilisé principalement dans l’industrie du jeu vidéo mais aussi dans la visualisation architecturale.

C’est un excellent moteur qui a fait ses preuves et c’est d’ailleurs sur ce même moteur que tourne un autre gros logiciel de rendu d’architecture en temps réel : Twinmotion. Aucun soucis à se faire de ce côté donc, vous ne serez pas freiné par la qualité du moteur interne.

Avec de la maitrise, vous pouvez sortir des images très propres. Les rendus d’intérieurs particulièrement sont d’excellente facture. C’est à mon avis l’un des meilleurs dans ce domaine.

Et bien sûr, comme tout logiciel de rendu en temps réel, ArchLine.Xp Live vous permet de réaliser des images, des animations vidéos ainsi que des panoramas 360.

Etant un aficionado de la réalité virtuelle depuis quelques mois, je trouve tout de même dommage ArchLine.Xp Live ne propose pas encore de réelle fonctionnalité de VR. Mais il n’est pas le seul à souffrir de ce défaut, Lumion également. Je pense que c’est juste une question de temps avant que toute l’industrie de la visualisation architecturale embrasse la VR.

Pour le moment, il faudra donc se contenter du panorama 360.

Enfin, ArchLine.XP Live propose toutes les fonctionnalités nécessaires pour donner vie à votre projet comme :

  • Le contrôle de la météo : il est possible de choisir entre un temps ensoleillé, pluvieux ou neigeux. 

Avec les bons paramètres météo et de caméra, il m’a été très facile de simuler une scène d’un ciel gris avec un petit côté mélancolique.

Fonctionnalité plutôt sympa apparue avec la version 2021, les textures réagissent à la météo. Les matières apparaissent mouillées si vous activez la pluie par exemple.

  • Contrôle du moment de la journée et de l’orientation du soleil : Chaque caméra enregistre son propre réglage de date et d’heure. Cela signifie que vous pouvez facilement prendre deux photos du même point de vue avec des paramètres de date et d’heure différents, une pour la journée et une pour une photo de nuit. Vous pouvez également appliquer les paramètres de date et d’heure d’une caméra à toutes les autres en un seul clic.
  • Ajout de lumières, de personnages, d’arbres, de véhicules, de mobiliers et autres éléments de décor : j’ai particulièrement apprécié la qualité des personnages humains proposés dans la bibliothèque. J’évite généralement les personnages en 3D car leur manque de réalisme saute aux yeux mais pour le coup j’en suis satisfait. Les lumières également sont bien conçues. Il est possible de configurer la température de la lumière des effets plutôt réalistes.
  • Contrôle de la caméra : les paramètres classiques sont au rendez-vous : exposition, contraste, luminosité etc. La profondeur de champ est supportée de même que l’aberration chromatique. Cette dernière est une véritable surprise, c’est quelque chose que l’on ajoute généralement en post-production sur Photoshop mais là elle est directement proposée dans Photoshop. Ici elle est directement proposée et plutôt bien simulée.

La liste n’est pas exhaustive.

Une vidéo valant 10.000 mots, voici une vidéo récapitulant ces différentes fonctionnalités en 2 minutes et 10 secondes chrono :

Maintenant qu’on a fait le tour des fonctionnalités, attaquons nous à la prise en main.


La prise en main d’ArchLine.XP Live


La prise en main est l’un des principaux critères qui démarquent les moteurs de rendu en temps réel comme ArchLine des moteurs de rendus plus conventionnels comme V-Ray.

Les premiers sont des logiciels accessibles et les seconds de véritables usines à gaz qui nécessitent des heures d’apprentissage pour commencer à obtenir des résultats corrects.

ArchLine.XP Live ne déroge pas à la règle : il est très simple à prendre en main. Comme d’habitude, quand je teste un logiciel, je ne m’embête pas de tutoriels : je fonce dans le tas et je vois ce qui se passe.

Sans pour autant ressembler à un autre logiciel de rendu temps réel que j’ai pu tester, ArchLine.XP Live s’avère simple à prendre en mains.

L’interface est claire et s’articule autour des 4 côtés de l’écran.

En haut le menu avec les éléments les plus importants comme les actions de base (enregistrer, annuler, déplacer l’objet sélectionner etc) mais aussi les options d’interactivité comme le mode éditeur, marche ou encore survol.

Les différents boutons de propriétés sont également situés dans cette partie avec le bouton permettant d’éditer les propriétés des matériaux, de la caméra, des objets ou encore des lumières. Une autre rangée de boutons permet de gérer les vues, le soleil, la végétation, d’accéder à la bibliothèque.

En somme, tous les éléments clés sont situés dans cette partie.

Les 3 autres côtés apparaissent de façon contextuelle en fonction de vos actions : les propriétés à gauche, la bibliothèque à droite, les vues ou la météo en bas etc.

Bref, ça fonctionne.

Ce qui fonctionne moins bien par exemple, ce sont les touches de déplacement.

Je m’explique, généraleemnt dans les logiciels de rendu en temps réel, on utilise des touches du clavier pour aller plus vite. Les touches ZQSD permettent d’avancer, reculer, aller à droite et à gauche tandis que les touches A et E permettent de monter ou de descendre.

ArchLine.XP Live étant calqué sur les claviers QWERTY et non AZERTY, impossible de naviguer correctement si vous avez un clavier AZERTY. 

Seule façon de faire fonctionner les touches de déplacement correctement, c’est d’aller dans les paramètres de votre clavier sur Windows et de la passer en QWERTY le temps de l’utilisation. C’est assez embêtant.

Une solution simple aurait été de proposer d’ajuster les touches dans les paramètres :

J’espère que ce soucis sera corrigé lors d’une prochaine mise à jour.

En dehors de ça, la prise en main est bonne. De simples glisse-déposer permettent de peupler votre scène ou d’assigner des textures à certains éléments

L’outil de végétation est intuitif, permettant de peindre de l’herbe, des buissons ou des forêts entières en quelques secondes.

Bref, côté prise en main, le soft s’en sort bien dans l’ensemble.


Richesse du Contenu d’ArchLine.XP LIve


En plus des capacités du logiciel et sa prise en main, un autre aspect qui me tient particulièrement à cœur est la richesse de ses bibliothèques.

Le soucis quand vous faites du rendu d’architecture avec des solutions généralistes comme 3DS Max et V-Ray, c’est que vous importez (ou créez) tout vous-même : matériaux, mobiliers, éléments de décors, personnages, végétation etc.

Avec des logiciels spécialisés comme ArchLine.XP Live et d’autres, vous avez l’avantage d’avoir une bibliothèque de base qui vous fait gagner un temps fou. Plus cette bibliothèque est riche contenue, moins fréquemment vous aurez besoin de faire recours à du contenu extérieur.

Qu’en-est-il d’ArchLine.XP Live ?

Eh bien pour ce qui est de la bibliothèque d’objets, elle est plutôt riche.

Elle est subdivisée en 16 catégories allant des meubles aux plantes en passant par les personnages et autres effets graphiques. 

Une bonne vingtaine d’éléments en moyenne par catégorie.

La bibliothèque de matériaux elle par contre est moins riche.

Elle contient 10 catégories qui sont : Bois, Eau, Environnement, Métal, Réflexion, Sol, Sols en pierre, textile, verre et vidéos.

Il manque certains classiques comme les revêtement muraux ou les carreaux, pour n’en citer que deux.

Lors de mon test, j’ai utilisé des textures provenant d’ambientcg.com. Ils proposent gratuitement des textures d’excellente qualité et que l’on peut facilement intégrer à ArchLine.XP Live. Je recommande.

Enfin, la bibliothèque des élements d’éclairage qui; comme celle des objets, est bien fournie.

Bref, globalement je suis plutôt satisfait de la richesse des bibliothèques d’ArchLine.XP Live. A part la biblio des matériaux qui a besoin d’un approvisionnement, le reste devrait se suffire à lui même pour vos projets.


ArchLine.XP Live et compatibilités 


Désolé pour les utilisateurs de Mac, mais ArchLine.XP Live est disponible uniquement sur Windows. Les machines virtuelles exécutant Microsoft Windows sous Mac OS ne sont pas non plus prises en charge.

Pour ce qui est de Windows, la configuration minimale est un Intel core i5 ou AMD équivalent doté de 6 coeurs, 8 Go de ram (ou plus) ainsi qu’une carte graphique dotée d’au moins 2 Go de mémoire vidéo et ayant un score d’au moins 3000 points au G3D Mark.

Mais pour être réellement à l’aise, un intel core i7 huit coeurs ou AMD équivalent devrait faire l’affaire côté processeur. 16 Go minimum coté RAM et une carte graphique d’au moins 4 Go de VRAM et atteignant un score de 8000 points au G3D Mark.

Si vous êtes un utilisateur d’ordinateurs portables, je vous renvoie vers mon guide d’achat sur les ordinateurs portables à destination des architectes.

Maintenant que nous avons traité du système d’exploitation et des configurations systèmes, il reste un dernier point et non des moindres à aborder : la compatibilité avec les autres logiciels.

Un logiciel de rendu est idéalement connecté à un autre logiciel (BIM ou modeleur 3D), permettant ainsi de pouvoir mettre à jour facilement les rendus en cas de modification sans devoir refaire tout le travail.

ArchLine.XP Live est -naturellement- doté de cette liaison avec ArchLine.XP mais aussi avec Sketchup à travers un plugin permettant de synchroniser facilement vos modèles entre Sketchup et ArchLine.XP Live.

Il n’existe pour le moment pas de plugin pour ArchiCAD ou Revit, vous devrez passer par une exportation sous format .Skp par exemple. C’est la méthode que j’ai utilisé pour les besoins de ce test.

Abordons maintenant le dernier point de cet article : le prix !


Prix 


ArchLine.XP Live est proposé en version perpétuelle et non en abonnement (hourra!) pour 615 € HT.

En plus de la licence, vous avez droit à  une assistance technique, une Hotline illimitée ainsi qu’à des supports vidéos.

Ce qui place ArchLine.XP Live dans la moyenne.

Il est bien moins onéreux que des concurrents comme Lumion (2999€ dans sa version Pro) ou Enscape (455€/an) mais plus onéreux que Twinmotion (399€) ou Eyecad VR Pro 2020 (399€).


Quelques mots sur ArchLine.Xp Live 2021


Aujourd’hui, ArchLine.Xp Live en est à sa version 2021.

Avec cette version, des nouveautés ma foi plutôt intéressantes. En voici quelques unes :

  • La vidéo intégrée dans les matériaux : Très pratique pour les vidéos d’animation, cette nouveauté permet de donner encore plus vie aux surfaces 3D avec des vidéos plaquées sur des écrans de télé, panneaux publicitaires ou bien n’importe quelle surface de votre projet.
  • L’animation des images et matériaux : dans la même veine que le précédent sauf qu’à la place d’une vidéo, vous aurez la possibilité d’utiliser plusieurs images qui vont défiler. Vous avez le contrôle sur le type de défilement (horizontal ou vertical) ainsi que la vitesse de défilement.

  • Réflexion réaliste (effet miroir) :  une nette amélioration des effets du rendu des effets de réflexion.Très utile pour les salles de bain pou les façades bâtiment.

  • Répétiteur de végétaux personnalisés : Très utile pour générer des pelouses réalistes grâce aux nombreuses options proposées (capacité de mélanger plusieurs types d’essences végétales ou la taille, le rayon et l’intensité du pinceau) etc.

Je vous invite à consulter le site officiel d’ArchLine.XP Live pour en savoir plus sur toutes les nouveautés de cette version 2021.


Verdict ?


Nous arrivons à la fin de cet article.

J’espère vous avoir donné les clés pour saisir l’essence de ce logiciel et, pourquoi pas, orienter votre choix vers son adoption.

Pour ma part, je trouve que c’est un logiciel avec de bonnes qualités. Il ravira les architectes à la recherche d’une solution rapide et peu couteuse (le prix de la licence perpétuelle est facilement amorti avec le temps) pour sublimer leurs projets.

Les architectes d’intérieur devraient également sérieusement le considérer car il est vraiment excellent en terme de rendu d’intérieur. Couplé à ArchLine.XP qui possède d’excellentes fonctionnalités pour l’architecture et la déco intérieure, vous obtenez un pack d’outils capable de s’adapter à la plupart des projets d’intérieurs.

Mais que vous soyez architecte, architecte d’intérieur, décorateur ou décoratrice intérieur, je vous invite à le télécharger sur le site officiel pour vous faire votre propre avis.

Vous disposez d’une fenêtre d’essai de 30 jours, alors profitez-en !

A très bientôt sur Archigrind.

Notez cet article
close

Oh salut 👋
Je suis ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Ps : Je n'envoie pas de messages indésirables !

Articles Similaires...

Laisser un commentaire