Il y a deux ans, en Juillet 2018, je vous entretenais à propos des fermes de rendu et de leurs avantages immenses dans le processus de rendu architectural.

Après un échange avec la ferme de rendu RebusFarm, on m’a proposé de tester leurs services. N’ayant pas encore eu l’occasion de tester leurs services, j’ai accepté et décidé de partager avec vous mon avis.

Mais avant d’attaquer le vif du sujet, une brève introduction s’impose. Je vais vous briefer rapidement sur ce qu’est une ferme de rendu ainsi que les avantages que l’on peut en tirer avant de vous donner mes impressions finales sur l’offre de RebusFarm en particulier.


Une ferme de rendu, qu’est-ce?


Pour reprendre la définition formelle de Wikipedia, une ferme de rendu, c’est : « est une grappe de serveurs dont l’objectif est de calculer le rendu des images de synthèse, typiquement pour les effets spéciaux au cinéma ou à la télévision. Le rendu d’images est une activité très gourmande en calcul et nécessite l’utilisation d’une architecture apte au calcul parallèle, chaque image pouvant ainsi être calculée indépendamment des autres. »

Pour faire simple, une ferme de rendus c’est un réseau d’ordinateurs ultra-puissants qui sont mis à votre disposition afin de réaliser des rendus d’images complexes.


Pourquoi utiliser une ferme de rendu ?


L’objectif principal d’une ferme de rendu est d’accélérer le temps de rendu de vos projets.

Cela vaut aussi bien pour les images fixes que pour les animations et cela peut souvent faire la différence entre un projet livré à temps et un projet livré en retard. L’accélération est plus drastique dans le cas des animations, où quelque chose qui peut prendre un mois sur votre propre ordinateur peut être traité par une ferme de rendu en seulement quelques heures.

En somme, les avantages immédiats de l’utilisation d’une ferme de rendu sont ce que vous économiseriez ou gagneriez en temps, en efforts et en productivité.

Il existe 3 façons de recourir à une ferme de rendu ; la monter soi même, faire appel aux fermes de rendu gratuites et enfin recourir aux fermes de rendus pro (payantes).

1 – La création de votre propre ferme nécessitera des recherches ou de l’expérience, ainsi que les ressources nécessaires pour obtenir tout le matériel nécessaire pour l’assembler.

2 – Travailler avec une ferme gratuite vous donnera probablement un contrôle minimal sur la façon dont vos projets sont hiérarchisés et vous obligera à superviser vos rendus vous-même ou tout au plus, avec peu ou (très souvent) pas de support.

3 – S’engager avec un service de rendu payant signifiera débourser de l’argent, mais vous ne paieriez qu’à la tâche et en fonction de son urgence, et vous auriez une équipe de spécialistes expérimentés prêts à vous aider pour tout problème que vous pourriez rencontrer. Les fermes rémunérées sont sensibles à votre besoin de confidentialité et se feront un plaisir de signer des accords de non-divulgation avec vous. 

Personnellement, je recommande cette dernière option et après en avoir testé quelques-unes, la ferme de rendu payante que je recommande, c’est justement celle de notre partenaire d’aujourd’hui : RebusFarm.


Pourquoi utiliser RebusFarm ?


Le critère numéro 1 à regarder lorsqu’on choisit une ferme de rendu, c’est le nombre de logiciels supportés par cette dernière. En effet, si vous faites vos rendus dans Cinema4D par le biais du plugin Corona par exemple et que cette combinaison ne fait pas partie de la gamme de logiciels couverts par votre ferme de rendu, vous ne pourrez tout simplement pas externaliser votre rendu !

Et dans ce jeu là, RebusFarm est tout simplement inégalé dans ce domaine !

Tous les principaux logiciels de 3D sont présents ainsi que les moteurs de rendu.

Comme vous pouvez le voir, Sketchup est déja présent et Revit (grisé pour le moment) devrait faire son entrée très bientôt.

Les architectes utilisant donc des solutions spécifiques à l’architecture (comme Revit) et non des logiciels de modélisation et rendu généralistes (comme 3Ds Max et C4D), ne sont donc pas laissés sur le côté, et ça, ça fait plaisir.

En dehors de la large gamme de logiciels couverts, RebusFarm possède également d’autres atouts à faire valoir, notamment des prix compétitifs, un support réactif ainsi qu’un matériel à toute épreuve : pour le rendu CPU, la ferme de rendu fonctionne avec le Threadripper 3970X d’AMD et pour le rendu GPU, vous profitez de la puissance du Quadro RTX 6000 de NVIDIA. Je viens peut-etre de vous perdre avec cette phrase, mais retenez juste qu’ils ont de la puissance à revendre.


Comment lancer un rendu sur RebusFarm?


Personnellement, j’utilise pas mal de logiciels (c’est ma passion après tout) mais pour les besoins de ce test, j’ai pris une combinaison de logiciels assez commune : 3Ds Max (version 2017)  comme logiciel de modélisation 3D et V-Ray next comme moteur de rendu.

Pour utiliser RebusFarm, c’est très simple, il faut tout d’abord installer le client sur son ordinateur. C’est un petit logiciel qui viendra se greffer à votre logiciel préféré et qui vous permettra de monitorer le rendu de votre projet.

Ce petit outil est très pratique car il permet déja d’envoyer votre projet à RebusFarm afin de lancer le rendu mais aussi faire 2-3 trucs sympas comme faire une estimation du cout du rendu, ce qui peut être très pratique.

Pour les besoins de ce test, j’ai pris l’une des scènes démo de V-Ray que j’ai uploadé sur RebusFarm. C’est une scène avec des matériaux et texture à très haute-résolution. Excellente donc pour tester la qualité du service.

C’est une scène d’extérieur où l’on peut apercevoir la carrosserie latérale d’un véhicule :

Cette scène (ainsi que pas mal d’autres) sont disponibles en téléchargement gratuit si vous voulez reprendre le test.

 

Sur l’une de mes machines secondaires, qui est plutôt performante : un ordinateur portable, core i7-8750H, 32 Go de Ram et GTX 1060, le rendu a pris à peu près 848 secondes  (14 minutes) comme vous pouvez le voir sur cette capture :

J’envoie donc ce projet vers RebusFarm afin de constater le gain en temps de rendu.

Après avoir envoyé le projet sur RebusFarm, je lance donc le projet. Le projet n’étant pas taggé comme « prioritaire », j’ai donc attendu quelques minutes avant que ce dernier ne soit lancé. Pour les projets ultra-urgents, il suffira de cocher la case de priorité, ce qui engendra des couts supplémentaires mais permettra de mettre automatiquement votre projet en tête de fil et le rendre immédiatement.

Sur RebusFarm, le rendu a pris seulement trois minutes, ce qui constitue un gain d’environ 80% en terme de rapidié. Sacré différence, surtout si répercutée sur des projets un plus complexes ou des animations de projet où les temps de rendu ont tendance à exploser .

Comme évoqué plus tôt dans cet article, la différence est encore plus flagrante quand il s’agit d’animations mais étant donné que je réalise uniquement mes animations de projet sur Twinmotion, je n’ai pas pu vérifier à quel point.

Notez que le centre de controle vous permet de faire plusieurs choses plutot sympathiques notamment la fonction de « batch render » qui vous permet de lancer une file de rendus.


Voilà j’espère vous avoir donné envie de tester RebusFarm, si c’est le cas alors j’ai une bonne nouvelle pour vous.

RebusFarm offre 50 RP (renderpoints) gratuits aux dix premiers qui commenteront cet article !

Pour être éligible, vous devrez renseigner votre email dans la case prévue à cet effet lors de la publication de votre commentaire. Autrement, je ne pourrai pas vous contacter.

Si vous êtes intéressé alors empressez-vous de vous manifester en commentaires !

[Terminé ! Félicitations aux 10 gagnatns !]

Merci et à très bientôt sur Archigrind.

21 réponses

  1. Edward THOMAS dit :

    Sympa comme tout de présenter cette ferme.
    Si en plus c’est réellement compatible avec cinema4d et Octane Render, ça donne envie de tester ça.

  2. Adrien dit :

    Merci ! J’essaierai 🙂

  3. Louarn dit :

    Très intéressant comme article.

    Merci

  4. HERVAULT dit :

    Cool 🙂

  5. Tonnard dit :

    Super merci beaucoup ! 😀

  6. Nicolas dit :

    Merci beaucoup !

  7. Théo Chapon dit :

    Intéressant, curieux d’essayer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *