Lumion 12 : Les 3 Nouveautés Majeures

Nous sommes en Novembre et c’est l’un de mes moments préférés de l’année.

C’est le moment où la plupart des logiciels que j’affectionne déploient leur nouvelle itération. Lumion fait partie de ces logiciels-là. Si les nouveautés de l’année passée étaient plutôt intéressantes, rétrospectivement elles font plutôt pâle figure devant les nouveautés introduites avec Lumion 12.

Dans cet article, je vais vous présenter 3 nouveautés de Lumion 12 qui pour moi apportent un énorme plus en matière de rendus d’architecture.

Trêve de blabla, commençons par la première.

Les détails qui font la différence !

Il y a quelques années, je publiais un article où je donnais quelques conseils pour améliorer la qualité de vos rendus d’architecture grâce à des techniques de post-production (sur Photoshop ou tout autre logiciel d’édition d’images).

J’écrivais notamment ceci :

Rare sont les objets de la vie courante qui sont tout beaux tout propres, encore moins les édifices. Cela peut sembler contre-intuitif au premier abord mais pour atteindre un certain photo-réalisme, il faut ajouter des imperfections à votre image.

Quand un bâtiment est « trop propre » sur un rendu, on devine assez aisément qu’il s’agit d’une image de synthèse. Et ce n’est pas toujours ce que vous souhaitez.

Afin d’éviter cela,  vous pouvez par exemple « vieillir » vos matériaux tels que les revêtements de votre façade, ajouter quelques fissures naturelles à vos matériaux bois ou de la pierre, ou même pourquoi pas ajouter de la mousse en certains endroits.

Au moment où j’ai écrit ces lignes, il fallait passer par des logiciels d’édition d’images pour ajouter ces « imperfections ». D’autres le font en amont également mais peu importe car ces modificationsétaient très rarment faites là où elles sont le plus pertinente : dans le logiciel de rendu.

Mais depuis quelque temps, il est possible de le faire directement dans les logiciels de rendu. C’est le cas depuis un moment avec Twinmotion (j’avoue que parfois j’abuse de cette fonctionnalité tant je l’adore !😁) et c’est maintenant le cas avec Lumion 12.

C’est une fonctionnalité que j’apprécie particulièrement car j’ai du mal avec les rendus trop propres. Ils manquent d’âme, je trouve et c’est donc avec grand plaisir que je trouve cette nouveauté dans Lumion.

Lumion 12 apporte 142 nouveaux décalques. (L’image ci-après l’illustre plutôt bien même si ce n’est pas la meilleure utilisation de ces effets)

L’image ci-après l’illustre beaucoup mieux. On voit que le mur est endommagé à gauche et ça donne une touche de réalisme sympathique au rendu :

Pratiques à placer, ils s’intègrent directement et parfaitement sur une surface en ajustant leur profondeur et l’opacité.

Différents modèles sont disponibles pour animer vos projets extérieurs (passages piétons, signalisation routière au sol …) ou habiller vos murs (briques apparentes, mousse, dessins à la craie, marques de peinture,…) pour toujours plus de réalisme.

Ils ne sont pas adaptés à tous les projets (clairement vous ne voulez pas voir des briques apparentes sur un nouvel immeuble) mais sur certains, c’est le petit + qui fait toute la différence.

Les détails comptent !

Et en parlant de détails :

Lumion 12 progresse vers plus de réalisme avec davantage d’objets de signalisation routière :

Panneaux de circulation, signalétiques au sol et passages piétons permettront un rendu plus réaliste de vos projets.

Les plaques d’immatriculations ont été ajoutées dans Lumion 12 (10 pays différents ainsi que 50 états américains)*.

Donnez encore plus de réalisme à votre projet grâce à cette évolution sur les véhicules ! 

Ce genre de détails peut sembler anodin mais pour ma part, c’est super important. C’est apparemment une fonctionnalité qui a été pas mal demandée, eh bien elle est là !

Nouvelles propriétés des matériaux : Enfin !

Encore une nouveauté qui diminuera la charge de travail à faire en post-production sur Photoshop.

Il est désormais possible d’importer les différentes maps pour vos matériaux.

Il (l’import des maps) permet de travailler beaucoup plus rapidement les textures directement dans Lumion. Il n’est donc plus nécessaire de le faire via Photoshop. Les couches d’importation (color map, normalmap, displacement…) sont désormais accessibles depuis Lumion pour les appliquer immédiatement sur les textures.

Si vous êtes un utilisateur avancé de Lumion alors c’est une excellente nouvelle car vous pouvez désormais importer vos textures téléchargées très facilement dans Lumion.

Avant cette version, c’était un véritable casse-tête car il fallait faire énormément de gymnastique sur Photoshop.

Pour être tout à fait honnête, c’est une nouveauté qui aurait dû arriver beaucoup plus tôt.

Cependant, si vous êtes un utilisateur non avancé et que vous utilisez uniquement les matériaux proposés dans la bibliothèque Lumion, cette nouveauté est un non évènement.

Eclairage volumétrique et température

Excusez moi de me paraphraser à nouveau mais dans un article précédent, je disais notamment ceci :

La différence entre une image ennuyeuse et une image entraînante se joue parfois sur l’éclairage.

Sans lumière, rien ne peut être vu, c’est donc un élément fondamental d’un rendu. Et au-delà de l’exigence de base pour la vision, l’éclairage est également fondamental pour l’esthétique de l’image.

La lumière a toujours été un point fort de Lumion je trouve et l’introduction de l’éclairage volumétrique vient renforcer ce fait.

Si vous faites beaucoup de rendus d’intérieur ou de rendus de nuit notamment, je vous recommande vivement de prêter attention à cette nouvelle fonction car elle apporte beaucoup en termes d’ambiance et de réalisme dans les rendus.

Cette fonctionnalité Lumion 12 saura parfaire vos projets d’intérieur et d’extérieur. Il est plus facile que jamais d’illuminer l’atmosphère de vos projets et de mettre en valeur les éléments clés sous leur meilleur jour.

Grâce à l’éclairage volumétrique, des flux lumineux peuvent être ajoutés aux spots pour obtenir encore plus de réalisme dans vos éclairages et vos jeux d’ombres.

Ces flux lumineux des spots tiennent compte des composantes de votre projet (végétaux, objets…). Enfin, l’éclairage volumétrique est également disponible dans les vidéos d’animation.

La notion de température a également été introduite avec Lumion 12.

Plus besoin désormais de jouer avec la palette de couleurs pour obtenir la température que vous souhaitez. Vous pouvez désormais affecter des températures précieuses à vos sources de lumière, ce qui permet d’aller plus vite et d’avoir des rendus plus précis.


Voilà quelques nouveautés intéressantes de la nouvelle version de Lumion. Cette liste n’est pas exhaustive donc je vous invite vivement à consulter la page dédiée à ce sujet sur le site officiel de Lumion France.

Si j’ai beaucoup aimé les nouveautés de cette version, il y en a une qui à mon goût manque cruellement : la VR.

Lumion 12 propose des fonctions VR mais elles sont encore limités à des images fixes.

Contrairement à Enscape, Twinmotion ou EyeCAD VR, il est impossible de se balader librement dans le projet. J’émettais déjà cette critique dans un article publié récemment où j’ai testé les différents logiciels d’archi avec mon casque Oculus Quest 2. Lumion est le logiciel le moins intéressant pour la VR et de loin.

Pas mal de logiciels concurrents tirent aussi partie du Ray-Tracing depuis un moment : D5 Render, EyeCAD VR, Enscape et aussi Twinmotion plus récemment avec la version 2022 qui arrive très bientôt. Le Ray-Tracing permet des rendus encore plus réalistes grâce à sa méthode de calcul des rayons luminaux.

J’espérais que cette nouvelle itération rattrapperait le coche mais ce ne sera pas pour cette année.

Peut-être avec Lumion 13 ?

A très bientôt sur ArchiGrind !

Notez cet article
close

Oh salut 👋
Je suis ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Ps : Je n'envoie pas de messages indésirables !

Articles Similaires...

Laisser un commentaire