GrassBlade pour Blender : Le Meilleur Add-on de création de Paysages Herbeux?

Il y a quelques mois, je vous parlais de Vegetation, un add-on pour peupler vos scènes sur Blender.

Si Vegetation est un excellent plugin pour Blender et probablement le meilleur pour gérer la végétation, il lui manquait une chose cruciale : il ne gérait pas l’herbe.

Les développeurs de chez Bproduction, éditeur de cet add-on, ont heureusement comblé ce manque avec leur tout dernier add-on : Grassblade.

Compatible avec Blender 2.93 et plus, Grassblade se présente comme un solution complète et facile à utiliser pour les paysagistes, les perspectivistes et les artistes CG qui ont besoin de créer facilement des pelouses, des prairies, des champs ou des prairies photoréalistes.

Personnellement, il y a 2 choses qui sont essentielles pour un add-on de création de pelouses :

  • Un large choix d’essences végétales
  • Des options de randomisation

A ma grande surprise, il s’avère que GrassBlade va bien au delà.

Pourquoi ? Je vous invite à le découvrir en lisant la suite de l’article. 👇

204 biomes et plus de 500 assets

Grassblade coche d’entrée de jeu mon premier critère à savoir une large bibliothèque d’essences végétales car il comporte pas moins de 204 biomes et plus de 500 assets.

Si le mot « biome » ne vous évoque rien, c’est normal car j’ignorai moi même de quoi il s’agissait avant de découvrir ce plugin.

Pour faire simple, voici un biome :

Si vous regardez attentivement, vous verrez que ce biome est un écosystème constitué de plusieurs petits éléments : de l’herbe courte, de l’herbe haute, des rochers, des petits cailloux, ça et là etc.

« Ce biome est en vérité une combinaison de 9 layers différents disposant chacun de plusieurs assets: »

Eh bien dans Grassblade, vous avez 204 de ces biomes !

Faire la même chose manuellement est une tâche extrêmement chronophage mais avec Grassblade, c’est une question de quelques clics.

Il suffit de choisir les biomes que vous voulez et de les importer sur la surface de votre choix et le tour est joué !

Il est ensuite possible de personnaliser votre biome selon vos besoins.

Un grand nombre de paramètres de customisation est proposé pour chaque biome. Il est possible de jouer sur la densité de l’herbage, la taille, la rotation etc.

Vous pouvez même personnaliser les shaders et rendre un biome unique en ajoutant de la mousse ou de la terre aux rochers par exemple.

Mieux, il est possible de changer la saison de l’herbe et des plantes, d’ajouter des variations dans l’herbe, ajuster la hauteur de l’herbe pour ressembler à un gazon anglais, d’ajouter des bandes ou des tuiles dans le gazon comme dans un terrain de foot.

Si vous souhaitez pousser le délire de customisation encore plus loin, l’outil vertex paint vous permet de supprimer une partie des assets de votre biome.

Vous pouvez par exemple effacer l’herbe dans un périmètre pour créer un chemin.

Petit bonus qui fait plaisir : bien qu’il s’agisse à la base d’un addon pour l’herbage, il est possible de créer à partir de ce dernier des jardins zen.

Un jardin zen est un type de jardin, réduit à sa plus simple expression, est composé de roches agencées selon une symbolique précise, et de sable savamment sculpté au râteau pour créer des mouvements évocateurs d’ondes aquatiques.

Gestion des proxies

Seulement, autant d’assets dans une même scène, c’est extrêmement lourd. Le décompte de plugins peut très vite plafonner et votre machine peut déchanter devant la complexité de la scène.

Pour palier cela, Grassblade a une option pour créer des proxies. Un proxy est une version allégée de votre objet 3D dans le viewport mais qui laisse sa place à l’objet d’origine lors du rendu.

Ainsi à la place des brins d’herbe dans le viewport, vous avez des cubes, bien plus simples à visualiser dans le viewport. L’utilisation de proxy est quasi obligatoire quand on a pas une machine sous stéroïdes.

Prix

C’est bien beau tout ça, mais qu’en est-il du prix?

C’est ce que vous vous dites peut-être si vous êtes arrivé jusqu’ici.

Eh bien, comme Vegetation, Grassblade est proposé en 2 versions : une Lite et une Pro.

La version Lite est proposée à 59$ et la version à 119$.

La différence entre les deux se situe principalement au nombre de biomes : 80 pour la version Lite et 204 pour la version Pro.

Verdict

Bref, vous l’aurez compris, pour moi, Grassblade « surlivre ».

Il propose bien plus que ce que j’aurai imaginé.

Si vous êtes un utilisateur de 3DS Max, vous connaissez l’équivalent du plugin Forest Pack d’iToo Software. Couplé avec Végétation, c’est tout simplement l’équivalent de Forest Pack sur Blender.

Si vous cherchez un addon Blender pour générer des paysages herbeux réalistes, c’est un excellent choix.

Il est disponible sur Blendermarket.

Je vous laisse avec cette vidéo démo de GrassBlade, si vous hésitiez encore :

A très bientôt sur ArchiGrind !

5/5 - (2 votes)
close

Oh salut 👋
Je suis ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Ps : Je n'envoie pas de messages indésirables !

Articles Similaires...

Laisser un commentaire