Une bonne imprimante 3D peut être une véritable aubaine pour les architectes.

L’utilisation d’une imprimante 3D permet de gagner beaucoup de temps lors des phases initiales de création et de conception. Dans les étapes initiales, de nombreux concepts différents sont testés et, par conséquent, plusieurs itérations sont nécessaires.

Avoir une imprimante 3D pour imprimer ces modèles peut permettre de tester rapidement de façon palpable toutes ces itérations. Construire une maquette de façon traditionnelle est un processus qui prend des semaines. Avec une imprimante 3D. Ce n’est plus qu’une question de quelques heures.

Faire recours aux imprimantes 3D est également plus rentable. Selon certaines estimations, vous pouvez économiser jusqu’à 75%en utilisant des imprimantes 3D en lieu et place des techniques traditionnelles. En effet, les maquettes sont imprimées à partir d’un seul matériau plastique, ce qui permet de réduire les coûts au minimum. Les imprimantes 3D sont également capables de produire des structures extrêmement détaillées et complexes. Cette fonctionnalité s’avère particulièrement utile lorsque vous devez épater un client potentiel lors d’une réunion de vente ou d’une présentation.

Vous l’aurez compris, les imprimantes 3D sont devenues pour moi un outil incontournable d’un cabinet d’architecture.

C’est pourquoi j’ai compilé cette liste, dont le but est de vous présenter celles qui pour moi sont les meilleures imprimantes 3D pour architectes actuellement disponibles sur le marché.


5 IMPRIMANTES 3D POUR ARCHITECTES


1 – FlashForge Finder 3D : L’imprimante 3D idéale pour débuter

Prix: Consulter sur Amazon.fr

La FlashForge Finder 3D est l’imprimante idéale pour débuter et s’initier à l’impression 3D. C’est une imprimante 3D pas chère et très facile d’utilisation. Elle comprend diverses langues telles que le français, l’allemand, le polonais, le coréen, l’anglais, le japonais et le néerlandais.

La Flashforge Finder est une imprimante 3D domestique à prix modéré  qui offre une bonne qualité d’impression et une grande variété de connexions. Elle possède une surface de construction modeste et se limite à l’impression avec du filament d’acide polylactique (PLA). C’est une imprimante compact, occupant peu d’espace (420*420*420mm) et légère (1.2 kg). Elle se transporte très facilement.

Cette imprimante 3D intelligente arbore un écran tactile IPS HD 3,5 sur lequel vous pouvez voir des aperçus de votre maquette 3D et l’état de l’impression en temps réel. Elle  offre également une transmission de fichiers sans fil stable (en connexion Wi-Fi). En outre, l’utilisateur peut même envoyer ses fichiers 3D dans la mémoire de 4 Go de Flashforge Finder en utilisant son réseau Wi-Fi.

Bien sûr vous pourrez toujours utiliser ce bon vieux port USB pour transférer facilement vos fichiers depuis votre ordinateur.

En résumé, la Finder est une imprimante 3D raisonnablement fiable pouvant produire une impression de bonne qualité. Idéale donc pour débuter et comprendre les rouages de l’impression 3D avant de se lancer vers les modèles plus performants.

2 – Creality 3D CR-10S Pro : L’imprimante 3D Semi-Pro

La Creality 3D est différente de la Finder 3D sur de nombreux aspects.

Tout d’abord, c’est une imprimante 3D qu’il faut monter soi même. Elle reste tout de même facile à assembler et conserve ce petit charme « artisanale »,bien qu’elle dispose d’un écran LCD avec un clavier pour une utilisation hors connexion plus confortable.

Cette imprimante est capable d’imprimer de très grandes structures en peu de temps, idéale donc pour les maquettes. Elle est très robuste et facile à utiliser.,La taille de l’espace d’impression est vraiment le point fort de cette imprimante : 300 * 300 * 400mm. Cet atout s’avère idéal  pour créer des modèles structurels réalistes tout en vous permettant de faire preuve de créativité sans réelle limitation dans votre processus.

Une feuille d’aluminium assure la stabilité de l’objet et une construction bien pensée vous permet d’effectuer facilement des réglages dans l’imprimante. Le diamètre de la buse est de 0,4 mm et la vitesse d’impression de 150 mm ^ 3 / s, ce qui est assez rapide au vu de la précision de l’impression.

Si vous mettez accidentellement l’imprimante hors tension, une simple pause aura lieu et vous pourrez reprendre l’impression à votre convenance. Cela n’endommagera pas le  modèle.

Elle est livrée avec plusieurs outils d’assemblage, d’impression et même une carte micro SD et un adaptateur. En utilisant les outils et en suivant les instructions, vous pouvez mettre la machine en marche en moins d’une heure. Bref, une imprimante 3D simple et efficace qui conviendra tout à fait pour les projets d’architecture.

3 – Dremel 3D45 : Imprimante 3D pour les professionnels

L’un des choix les plus populaires parmi les imprimantes 3D en ce moment, la 3D45 de Dremel Digilab a remporté plusieurs prix et il est facile de comprendre pourquoi.

La 3D45 comporte toutes les fonctionnalités que vous pouvez imaginer dans une imprimante 3d, puis plus encore. Conçue pour les ingénieurs par sa société mère (Bosch), il s’agit d’une excellente imprimante, comme en témoignent des centaines de clients satisfaits.

Ce que j’ai vraiment apprécié à propos de ce produit, c’est la multitude de services à coté qu’ils proposent, en plus de l’imprimante: – une garantie d’un an, un support clientèle exceptionnel, une certification de sécurité UL, un logiciel de tranchage gratuit pour les ordinateurs de bureau et sur le cloud, ainsi qu’un Rouleau de filament -ABS. C’est beaucoup d’avantages pour une imprimante 3D.

Le volume de construction est très grand :  254 x 152 x 170 mm. La conception est en plastique très robuste qui offre une sécurité accrue et moins de déformation. Il comprend également un filtre à charbon et à particules.

Il n’y a pas de compromis en matière de fiabilité.

Mais ce qui est de loin la meilleure caractéristique de la 3D45 est sa technologie de reconnaissance de filament. Cette technologie met automatiquement à jour les températures de l’extrudeuse et de la plaque de construction, ainsi que les vitesses d’impression en fonction du type de filament utilisé.

La plaque de verre peut chauffer jusqu’à 100 degrés Celsius et la buse entièrement en métal de 0,4 mm peut atteindre jusqu’à 280 degrés Celsius. Ce niveau de chaleur lui permet d’imprimer facilement du nylon et de l’ABS.

Elle dispose d’une technologie de nivellement semi-automatique facilitant les étalonnages et la précision. L’écran tactile couleur de 5 pouces vous permet de mettre à niveau la plaque avec précision en temps réel, en tournant simplement un bouton.

Notez tout de même que c’est une imprimante assez lourde, pesant presque 20 kg et ses mensurations ne sont pas négligeables non plus : 58 x 47 x 47 cm. Prévoyez donc de l’espace.

Vous l’aurez compris, c’est ma petite préférée et une excellente imprimante 3D pour l’architecture à n’en point douter.


Ainsi prend fin cet article ! J’espère qu’il vous aura aiguillé dans vos choix. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poster dans la zone commentaire ci-dessous.

A très bientôt sur Archigrind.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *