Si vous vous intéressez à l’architecture de façon professionnelle, que ce soit pour la conception de plans 2D, la modélisation 3D ou les rendus, il va vous falloir un logiciel d’architecture. Hormis les logiciels gratuits, qui sont les plus simples à appréhender mais malheureusement trop limités dans leurs fonctions, la plupart des logiciels nécessitent un investissement relativement important ainsi que l’acquisition des connaissances nécessaires pour en exploiter les possibilités.

Bonne nouvelle : aujourd’hui, tous les logiciels d’architecture – du moins les payants – sont très complets et il y a peu de chances que vous en atteignez les limites ! Cependant, certains ont des spécificités développées plus soigneusement.

Compte tenu du temps que l’on peut passer pour apprendre et comprendre ces logiciels, il vaut mieux que vous anticipiez l’utilisation que vous voulez en avoir, afin de ne pas avoir à apprendre à manipuler un autre logiciel qui vous convient mieux plus tard.

J’y liste trois outils qui sont pour moi les meilleurs sur le marché, en les présentant le plus objectivement possible.

Dans cet article, on parlera de logiciels d’architecture typés BIM mais pas que. Si vous ne savez pas que ce que c’est, je vous invite vivement à lire mon guide sur les types de logiciels utilisés en Architecture nommé Logiciels & Architecture : Le Guide Complet, afin de mieux comprendre la teneur de celui-ci.

Sans plus tarder, Voici, selon moi les 4 meilleurs logiciels d’Architecture à l’heure actuelle.


 1 – Revit Architecture, le logiciel d’Architecture par excellence

On commence fort avec celui qui est pour moi le numéro 1 dans l’industrie du BIM (Building Information Modeling) : Revit Architecture du groupe Autodesk, qu’on ne présente plus. Lancé pour la première fois en Janvier 2000, Revit a su se frayer un chemin pour finalement se faire racheter par la societé Autodesk deux ans plus tard.

Comme la plupart des logiciels d’Architecture professionnels utilisés aujourd’hui, Revit possède une spécifité bien utile : chaque objet tracé sur la vue en plan 2D génère en temps réel en arrière-plan un modèle 3D à partir duquel il est possible de générer des coupes et des façades. ça a l’air simple dit comme ça mais cette simple fonction est l’une des plus grosses révolutions du monde de la CAO.

 

Les Points Forts

  • L’extrême compatibilité

L’un des points forts de Revit par rapport aux autres logiciels d’architecture du marché est incontestablement son extrême compatibilité. Et pour cause, Revit fait partie de la grande famille Autodesk.

Il est alors très facile d’exporter des fichiers et d’interagir avec les autres licences de la franchise et pas des moindres, puisqu’il s’agit des leaders actuels de la 2D et de la 3D, respectivement AutoCad et 3ds Max.

Source : Autodesk

Revit Architecture est également compatible avec Revit MEP, la solution d’Autodesk à destination des ingénieurs MEP (génie climatique, électricité et plomberie). Ce qui est un plus énorme côté workflow, il faut l’avouer car il est quasi certain que vous auriez un jour où l’autre recours à l’un de ces deux logiciels.

  • L’interface très bien pensée

Les habitués d’AutoCad vous le diront, avec Revit, ils sont en terrain connus.  Utilisant le fameux menu en ruban d’Autocad, Revit arbore une interface très ergonomique. Il est vraiment extrêmement facile de se retrouver dans le logiciel.

Source : Revit courses

L’interface permet à l’utilisateur de se focaliser sur une vue unique tout en lui permettant de modifier d’autres vues en parallèle, ce qui s’avère très intuitif à l’usage.

  • Possibilité d’installer V-Ray

Si le moteur de rendu de base de Revit Architecture ne brille pas par la qualité de ses réalismes, il est fort heureusement possible depuis la version 2017 de le remplacer, moyennant finance, d’un autre moteur bien plus performant : V-ray, de Chaos Group.

Source : Vray

V-Ray est incontestablement le moteur de rendu numéro 1 dans le monde du rendu Architectural et ce pour une seule raison : avec V-ray, il est possible de produire des images de synthèse d’un niveau de réalisme pouvant tromper l’oeil non averti.

Avec ce moteur, Revit devient alors un véritable tout-en-un capable de gérer  l’ensemble de processus de production des plans 2D jusqu’à la réalisation des images de synthèse et ce sans quitter l’application, ce que très peu de logiciels peuvent se vanter actuellement.

Bien sûr, il va falloir débourser pour s’offrir les services de V-ray mais l’apport est réellement bénéfique.

Notez que V-ray n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Revit dispose en effet d’une énorme quantité de plugins tous plus utiles les uns que les autres.

Pour aller plus loin :   Revit : Les Plugins & Add-ons indispensables
  • Un très bon rapport qualité/prix

Au vu de la qualité du soft et de toutes les fonctionnalités proposées, Revit est proposé à un tarif très concurrentiel pour un logiciel d’architecture.

L’abonnement mensuel s’élève à 275,00 Euros tandis que l’abonnement annuel quant à lui est de à 2180,00 euros.

Pour les étudiants, sachez que Autodesk propose gratuitement une version étudiant, légèrement bridée en termes de fonctionnalité mais qui comporte tout de même les éléments essentiels.

 

Les Points Faibles

  • Une courbe d’apprentissage plutôt rigide

Etant donné que Revit est un logiciel d’architecture All-in-One, apprendre toutes les subtilités du logiciel peut prendre du temps.

Même si vous maitrisez AutoCad, apprendre Revit peut s’avérer une tâche difficile car si la forme est quasi la même, le fond lui reste foncièrement différent.

Si vous êtes une entreprise, je ne peux que vous conseiller fortement de faire appel à un formateur spécialisé. Si vous êtes un architecte freelance ou disposez d’un budget limité, alors les formations vidéo sont le meilleur choix pour vous.

Heureusement, Revit est également le logiciel d’architecture professionnel qui dispose du plus de ressources sur le web.

Beaucoup de formations existent pour se former au logiciels, certaines d’assez bonne factures et d’autre moins. Pour ma part, si je devais vous en conseiller une, ce serait la formation « Les fondamentaux de Revit 2018«  disponible chez Tuto.com.

  • Une politique de rétro-compatiblité plus que douteuse

Aussi étonnant que celà puisse être, la rétro-compatibilité est quasi inexistante sur Revit. La rétro-compatibilité désigne le fait de pouvoir travailler sur un fichier crée sur Revit à l’aide d’une version antérieure.

Pour faire simple, il devrait être possible d’éditer un fichier créé sur Revit 2018 avec la version 2017. Evident, non?

Sauf qu’Autodesk en a décidé autrement.

Revit ne peut pas enregistrer de modèle à partir de la version actuelle d’un fichier RVT dans une version antérieure du format RVT. Inutile de vous dire que les raisons dérrière cette politique sont purement commerciales.

La rétro-compatibilité reste tout de même possible mais il va falloir faire appel à des outils externes.

Réfléchissez-y donc à deux fois avant de passer à la version supérieure : il se peut que vos partenaires travaillent toujours sur une version antérieure !

  • Pas de version Mac OS

Eh oui, si vous voulez adopter Revit, il va falloir adopter également Windows.

Bien sûr il est possible de passer par des consoles virtuelles, mais ça, c’est une autre histoire.

 


2 – ArchiCad, Un logiciel d’architecture de très bonne facture

ArchiCad est un logiciel d’architecture conçu et distribué par la societé hongroise Graphisoft du groupe allemand Nemetschek.

Utilisé par plus de 300.000 architectes à travers le monde, ArchiCad est incontestablement un géant dans l’univers du BIM.

Crée en 1982 sur Mac OS, Archicad en est aujourd’hui à sa 21ème version. Avec son concept de Virtual Building ArchiCAD innove dès sa création dans ce qu’il est convenu d’appeler les logiciels BIM (Building Information Building).

 

Les Points Forts

  • La prise en main

Par rapport aux autres options sur le marché (principalement Revit), ArchiCAD est plus facile à utiliser et en général un logiciel plus simple pour atteindre le résultat final souhaité.

L’interface est sobre et épuré depuis la mise à jour de la version 20, ce qui facilite la prise en main.

Bien que n’étant pas aussi complexe que ses concurrents (principalement Revit encore une fois) mais tout de même très bien fourni, ArchiCAD est génial en terme d’efficacité.

ArchiCAD facilite la gestion de toutes sortes de données dans un même programme: dessins, documentation et présentation. Pour une entreprise de petite envergure, c’est un argument de poids.

Malgré sa relative simplicité, suivre des formations vidéo peut toujours s’avérer bénéfique ne serait-ce que pour gagner du temps. Si vous désirez vous former à Archicad, je ne peux que vous conseiller cette excellente formation de Frédéric Tessier disponible également sur Tuto.com.

source : archicad.fr

 

  • Des fonctionnalités très intéressantes

ArchiCAD est le logiciel d’architecture idéal pour partager ses fichiers de projet, que ce soit avec des clients ou avec des collaborateurs.

L’un de ses plus grands avantages est de pouvoir montrer au client un modèle qu’ils peuvent appréhender visuellement. Ceux qui sont dans le métier le savent bien, les clients ont parfois du mal à lire des plans 2D et à comprendre les coupes et facades. Grâce à l’outil Bimx, il est possible de partager le fichier 3D à ses clients afin de leur permetter de parcourir eux même le projet et d’y voir ses contours.

Mention spéciale également au module EcoDesigner permettant de valider des options d’isolation, d’orientation de bâtiment, de principe d’ouvertures, voire les options de production d’énergie.

 

Les Points Faibles

  • Le prix assez élevé

Pour s’offrir les services d’Archicad, il va falloir débourser. Beaucoup.

Source : abvent.com

Si vous êtes un étudiant ou un éducateur, vous pouvez obtenir une licence gratuite de 1 an de la part de Graphisoft. Dans le cas contraire, vous pouvez toujours utiliser la version d’essai de 30 jours, également gratuitement.

Cela peut fortement vous aider à décider si c’est le bon programme pour vous.

  • La méthode de création d’objets paramétriques est bien trop complexe

Sur Archicad, créer de nouveaux objets paramétriques est un véritable calvaire. Pour celà, il est nécessaire de s’y connaître en programmation GDL.

La programmation GDL est bien trop complexe pour l’utilisateur lambda que je suis et que vous êtes probablement. Si vous voulez créer de nouveaux objets spécifiques paramétrables, il va falloir embaucher des programmeurs spécialistes en GDL pour créer des objets personnalisés ArchiCAD.

Dans le cas contraire, vous devriez vous contenter des objets contenus dans la bibliothèque de base ou vous rabattre sur des logiciels externes.

C’est l’un des plus grands inconvénients du logiciel.

Source : Graphisoft

  • Le moteur de rendu correct mais sans plus

Jusqu’à la version 17, il était impensable de faire des rendus directement à partir d’Archicad tant la qualité du moteur interne était médiocre.

La plupart des utilisateurs de ce logiciel d’architecture exportaient alors leurs modèles 3D dans d’autres logiciels pour réaliser leurs images de synthèse.

Puis vint ArchiCad 18 et avec elle un nouveau moteur de rendu : CineRender, le même moteur qui est utilisé de base dans Cinema 4D. Depuis, il est devenu possible de produire des rendus corrects dans ArchiCad mais sans plus.

La version de CineRender utilisé est légèrement bridée et peu intuitive, il est dans la grande partie des cas préférable d’exporter le modèle dans Cinema 4D et d’y faire le rendu et ce d’autant plus qu’un plugin d’export vers ce dernier est gratuitement proposé sur le site de Graphisoft.

Pour aller plus loin :   Tout sur Archicad : Les Sites, Tutoriels & Add-ons à Connaître
  • Des possibilités de modélisation assez limitées

Réaliser des formes complexes dans Archicad est assez … complexe. Pour ce faire 2 outils sont à votre disposition.

Le premier appelé « profils complexes » et le second appelé « outil morph ». Si le premier est assez facile à appréhender bien que limité, le second lui permet de virtuellement tout faire.

Sauf que l’outil est vraiment contre intuitif et extrêmement difficile à manier pour l’utilisateur lambda.

La solution la plus simple est encore une fois de modéliser notre forme depuis un logiciel externe comme Rhino par exemple qui dispose d’un plugin d’export avec ArchiCad.

Mais encore une fois, celà sous-entend d’acheter deux logiciels et de les apprendre tous les deux, un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre.

Pensez-y donc au moment de faire votre choix.

Si vous hésitez entre Archicad et Revit, j’ai écrit un petit guide comparatif à ce sujet.

Pour aller plus loin :   Archicad vs Revit : Le Guide Comparatif

3 – VectorWorks Architecture, le logiciel d’architecture compatible VR

Source : Cadsoftwaredirect

Vectorworks est un logiciel d’architecture professionnel développé par la societé Vectorworks Inc.

Les Points Forts

  • La réalité virtuelle

Oui vous avez bien lu! Vectorworks Architecture est compatible avec la VR (Réalité virtuelle).

Quand on y pense, c’est fou le chemin parcouru depuis l’époque des croquis de crayons et des rendus à base d’aquarelle. Avant de continuer, je tiens tout de même à souligner que l’esquisse au crayon est encore souvent le moyen le plus simple et le plus rapide de transmettre une idée ou de développer un concept. (Note aux jeunes architectes et étudiants, ne jetez pas vos crayons et pensez que vous pouvez tout faire avec un ordinateur.)

Grâce à la VR, il est désormais possible de virtuellement voyager à travers le monde et se plonger pratiquement dans toutes sortes d’environnements, tout en étant bien vissé dans son canapé. Vectorworks a vite décelé le potentiel et a intégré une fonctionnalité qu’ils appellent « Web View and VR ».

Source : Architosh

Alors, qu’est-ce que ça fait, comment ça marche? On peut résumer celà en un mot : simplicité.

Vous devez d’abord sélectionner votre modèle 3D, votre BIM ou votre dernier projet et le paramétrer au niveau de détail souhaité. Ensuite, en ligne, cliquez sur la nouvelle fonction d’exportation qui envoie le modèle au Vectorworks Cloud (vous pouvez également l’enregistrer localement).

Après un petit temps d’attente, votre modèle apparaîtra dans votre navigateur. Bravo, vous pouvez d’ores et déjà explorer votre modèle en 3D. Vous pouvez également envoyer le lien à un client, et en cliquant sur le lien, ils peuvent également voir le modèle en 3D.

La VR est aussi compatible avec des smartphones! Pour ce faire, placez le téléphone dans vos lunettes Google, et le tour est joué.

Vous pouvez marcher et explorer à votre guise. Bien sûr, il y a quelques limites. Ce ne sera pas une définition élevée, et il y a des limites sur la taille du modèle.

Mais je vous le garantis, le sentiment d’immersion dans l’espace est juste incroyable!

  • Un gestionnaire de ressources très intuitif

Le gestionnaire de ressources est l’un de ces outils qui vous font gagner énormément de temps. Le gestionnaire de ressources apparu dans la version 2017 est une refonte complète de l’ancien. Comme son nom l’indique, il permet de gérer les ressources.

Les ressources sont toutes ces choses que nous utilisons pendant la conception; On peut citer à titre d’exemple les types de ligne,, les types de murs, les plugins, les symboles, les textures etc.

Source : Novedge

Graphiquement, le gestionnaire de ressources se compose de trois colonnes.  Il suffit de taper ce dont vous avez besoin et il vous affiche la liste d’éléments disponibles relatifs à votre requête.

Les Points Faibles 

  • Des fonctionnalités encore approximatives

Certaines fonctionnalités ne s’améliorent pas avec le temps. A titre d’exemple, l’outil permettant la création d’escalier est devenu de plus complexe et moins intuitif à l’usage avec les nouvelles mises à jour.

L’outil de création de lucarne se révèle également assez frustrant à l’usage de même que l’outil de conception de toiture.

Quelques bugs apparaissent également lorsque les fichiers commencent à devenir très volumineux, en particulier avec des symboles imbriqués.

Le moteur de rendu est bon pour des croquis, mais s’avère frustrant lorsqu’on essaie de toucher à du photo réalisme.

Tout plein de petits soucis qui, mis bout à bout, gâchant quelque peu l’expérience utilisateur.


4 – Cedreo, le logiciel de plans de maison 3D pour l’aide à la vente

On termine avec un logiciel particulier. Il s’agit de Cedreo. Cedreo est particulier car contrairement aux trois autres logiciels mentionnés, il ne s’agit pas d’un logiciel BIM à proprement parler même s’il s’en rapproche beaucoup : ce logiciel d’architecture est destiné aux équipes commerciales des constructeurs de maisons individuelles, qui l’utilisent pour modéliser en 3D les avant-projets de leurs clients.

Cedreo est édité par la societé de même nom, Cedreo, française et créée en 2005.

Au delà de sa fonction de logiciel d’architecture, Cedreo est également un gestionnaire de projet qui vous permet de gérer vos avant-projets du dessin de plan à celle de l’image de synthèse.

Il se démarque des autres logiciels d’architecture par plusieurs aspects :

  • Il est dédié aux projets d’habitation
  • Il est entièrement online
  • Il est très facile à prendre en main
  • un support au taquet

J’ai consacré un article entièrement au sujet de Cedreo que je vous invite chaudement à consulter histoire d’en apprendre un peu plus sur ce soft qui réserve quelques surprises.


Comme vous pouvez le constater, chaque logiciel d’architecture a ses propres atouts et faiblesses. A vous donc de voir celui qui vous correspond le mieux. La meilleure solution reste encore de tester vous même ces logiciels grâce aux versions d’évaluation proposées.

Top 4 des Logiciels d’Architecture Professionnels A découvrir
4.4 (88.89%) 9 votes

15 réponses

  1. Emmanuel dit :

    Bonjour,
    très intéressant ce petit comparatif. Il permet de se faire une petite idée sur ces 3 softs CAD.
    Cependant, 2 petites remarques:
    – Il manque Allplan, comme logiciel BIM.
    – D’où sortez-vous le prix d’archicad? Il me semble qu’il est à + de 5000€ HT.

    • mm Archimède dit :

      Bonjour Emmanuel,

      Merci pour votre commentaire, c’est le tout premier du blog. 😀

      Effectivement la première licence Archicad coûte 5990 Euros. J’ai confondu avec les tarifs de renouvellement de licence. Merci de me l’avoir notifié. Je viens de corriger.

      Pour Allplan, j’ai prévu de l’ajouter une fois que j’aurais récolté assez d’informations sur ce soft. Je l’ajouterai dès que possible.

  2. Verrecchia dit :

    Bonjour, très bon blog car je fais partie de ce qui ce cherche… je suis jeune archi indépendante et il est difficile pour moi de m’y retrouver. J’ai recuillis bcp d’info via les réseaux sociaux mais votre blog est top et très intuitif. Je serai ravie de pouvoir en discuter davantage car vous semblez de très bon conseils… actuellement j’utilise archicad et artlantis. Je recherche un soft de rendu différent de artlantis et un logiciel externe pour faire du design … en tout cas vous avez confirmé mes intentions d’utiliser peut être C4d en complément,,, mais je n’ai pas tout compris 😂 il s’agit d’un pluging a installé mais faut il posséder cinéma 4d pour l’utiliser ? Ou sa marche direct en relation avec archicad… belle journée à vous ☀️

    • Emmanuel dit :

      Bonjour Verrecchia,
      J’espère qu’Archimède ne m’en voudra pas si j’apporte un élément de réponse.
      Cinema 4D est un logiciel de modélisation, d’animation et de rendu totalement extérieur à Archicad. Le moteur de rendu de C4D, advanced render a été simplifié et intégré à Archicad, c’est Cinerender.
      Cependant, ces 2 logiciels fonctionnent très bien ensemble, que se soit nativement ou par l’utilisation d’un plugin. Il est tout à fait possible d’importer un objet C4D dans Archicad et d’importer une scène Archicad dans cinema 4D. Avec quelques limitations dans le sens cinema 4D vers Archicad. Donc pour faire du design, cinema 4D peut faire l’affaire.
      Sinon, pour faire du design, sketchup peut aussi être très utile. Il a pour lui d’être gratuit et très simple d’utilisation. Et Archicad peu importer certains fichiers sketchup.
      Concernant un moteur de rendu en plus d’artlantis, le choix est grand.
      Tout d’abord associé à Archicad, il y a octane render qui est très bien, mais qui nécessite une carte graphique Nvidia. Donc si tu es sur Mac, passe ton chemin.
      Si tu te tourne vers C4D, Il y a aussi Octane render, et Vray, qui est la référence dans le secteur de la visualisation architecturale.
      Ce sont là quelques exemples mais le choix est vaste. Tout dépend de ton budget et du nombre de logiciels que tu es disposée à apprendre.
      Emmanuel

    • mm Archimède dit :

      Bonjour Verrechia,

      Content que le blog te plaise! 😀

      Archicad + Artlantis est un combo classique. D’ailleurs, la plupart des utilisateurs d’Archicad utilisent Artlantis comme première solution de rendu. Personnellement, c’est un logiciel que j’ai utilisé un temps mais on s’aperçoit rapidement de ses limites. C’est apparemment votre cas également.

      Comme alternatives à Artlantis, il y a Twinmotion et Lumion qui sont à mon avis les 2 meilleurs solution de rendu « real time » actuellement disponibles sur le marché. Je t’invite à consulter cet article pour plus de précisions : https://archigrind.fr/5-meilleurs-logiciels-de-rendu-architectural-temps-reel/

      Concernant ta deuxième préoccupation, depuis la version 18, un partenariat a été signé par Maxon (propriétaire de C4D) et Graphisoft (propriétaire d’Archicad) afin d’intégrer un moteur de rendu plus performant au sein d’Archicad : CineRender. Ce n’est pas un plugin à installé, il est directement intégré à Archicad et il est possible de faire des rendus plutot sympathiques avec.

      A ne pas confondre avec Cinema 4D qui lui est un logiciel à part entière. Il permet de faire de la modélisation 3D, des rendus, de l’animation, du motion design etc. Il a une très bonne compatibilité avec Archicad, il est par exemple possible d’exporter un projet depuis Archicad, le modifier sous C4D et le renvoyer dans Archicad. C’est un bon complément à Archicad, surtout pour faire des rendus (C4d est compatible V-ray, un moteur de rendu très puissant).

      Dès lors que tu maîtrises Cinema 4D, je pense qu’il n’est plus nécessaire d’avoir un autre logiciel de rendu comme Artlantis car il permet de faire la même chose mais en mieux (avec la difficulté d’apprentissage en plus bien entendu).

      Voilà j’espère t’avoir éclairé. Si tu as d’autres questions, n’hésite pas. 😉

    • mm Archimède dit :

      Ah je viens de voir ta réponse Emmanuel.

      Merci à toi. ça ne me dérange pas le moins du monde, au contraire, c’est toujours intéressant d’avoir des avis variés même si sur le coup on dit essentiellement la même chose. ^^

      Sinon comme moteur de rendu sympa sur C4d, il y a aussi Corona, même s’il est en version bêta. Je n’ai pas eu le temps de l’essayer mais d’après les échos, il fait un excellent boulot.

  3. CARCHIDI FRANCESCO dit :

    Bonjour
    Connaissez vous Envisioneer 13 Architecte.
    Avez vous pu l’essayer, un mois gratuit.
    Je suis à la recherche d’avis et des l commentaire avant de me décider.
    Merci d’avance.
    Francesco

  4. SOSSAH GABRIEL dit :

    Très bonne analyse! J’aurai plutôt placé Allplan en troisième position; j’imagine que vous n’avez pas encore mis la main dessus.
    Pour ma part Revit reste incontestablement le logiciel par excellence dans la conception architecturale.
    Pour les constructeurs ou spécialistes des maisons individuelles, je recommande Allplan; le processus de modélisation est beaucoup plus simple et rapide là-dessus.

    • mm Archimède dit :

      Effectivement, je n’ai pas encore testé Allplan même si j’en entends beaucoup de bien. Je le ferai peut-être en 2019.

      Merci pour votre contribution. 😉

  5. Julie V dit :

    Bonjour! Merci pour cette étude comparative très intéressante. J’ai découvert lors du Salon Architect@Work le logiciel « Palette CAD », avez-vous un avis? Il répondrai fort à mes attentes, mai sj une trouve pas d’infos ni d’avis…trop récent peut être? 😉 … Merci et à bientôt j’espère

    • mm Archimède dit :

      Bonjour Julie V,

      Bien qu’ayant entendu parler, je n’ai malheureusement pas testé Palette Cad donc aucun avis pertinent là dessus.

      Je vais peut-être essayer de contacter l’équipe derrière le soft pour potentiellement un test sur le blog très prochainement.

      • Anonyme dit :

        Ok! Merci. Ce serait super d’avoir un retour objectif 😉 je connais des gens ravis d’avoir investi dans ce logiciel, mais je trouve étrange de ne pas trouver d’avis sur le net… Bonne continuation!

  1. octobre 30, 2017

    […] Si Autocad 360 est l’extension naturelle d’Autocad, Bimx est celle d’Archicad. Archicad est un logiciel BIM à destination des architectes professionnels. J’y ai d’ailleurs consacré une analyse dans mon article traitant des 3 meilleurs logiciels d’architecture à destination des professionnels. […]

  2. novembre 18, 2017

    […] Les objets sont utilisables dans la plupart des logiciels qui supportent la technologie BIM à savoir Archicad, Revit et Solidworks. Pour ceux qui voudraient aller plus loin, j’ai rédigé une analyse sur ces trois logiciels dans cet article.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.