Les Nouveautés d’Artlantis 2021

Rédigé par Archimède

Un architecte de 27 ans passionné par le graphisme et l’univers du rendu architectural. Amoureux des chats, des livres et de thé au citron. 😙

janvier 27, 2021

Artlantis 2021 est sorti il y a quelques mois déja en Novembre 2020.

Comme à chaque sortie d’une nouvelle version d’un logiciel phare du milieu architectural, je reviens sur les nouveautés présentes dans cette nouvelle mouture.

Artlantis 2021 propose justement des nouveautés plutôt intéressantes et elles sont au nombre de 4. Analysons cela ensemble.


MediaStore


Avec Artlantis 2021, un tout nouveau MediaStore fait son apparition. Entièrement repensé tant au niveau moteur de recherche qu’ergonomie, ses bénéfices sont notoires :

– Interface claire et lisible
– Navigation et recherche de médias rapide et simple
– Accès direct via internet à l’aide d’un compte Abvent ID
– Disponible pour les versions antérieures, dès la version 5 !

L’Artlantis Mediastore a eu droit à une refonte de son interface.

La nouvelle interface est top et très ergonomique mais je profite de l’occasion pour partager quelques réflexions.

La bibliothèque de base d’Artlantis ne cassait pas trois pattes à un canard. C’est un fait, surtout quand on la compare à celle de ses concurrents comme Lumion (pas la même gamme de prix je l’avoue) Twinmotion. Elle restait tout de même meilleure que celle d’Enscape mais c’est plutot normal vu que ce dernier est un plugin et pas un logiciel standalone

C’était d’ailleurs l’une des raisons, avec l’absence d’herbes 3D (qui a été intégrée depuis), qui m’avait fait quitter Artlantis y a quelques années pour migrer vers Twinmotion comme logiciel de rendu principal.

Avec Artlantis 2021, on dispose maintenant d’une bibliothèque qualitative (et quantitative) qui n’a pas rien à envier à la concurrence. Alors quel est le soucis ?

Eh bien c’est payant.

Le mediastore est une bibliothèque en ligne externe qui comme son nom l’indique est une « store », c’est à dire une boutique sur laquelle vous pouvez vous procurer de nouveaux modèles 3D pour vos projets, moyennant quelques euros. Vous achetez des « crédits » que vous pourrez par la suite échanger contre les modèles de votre choix, chaque modèle ayant un prix qui lui est propre.

C’est un choix marketing comme un autre mais personnellement je préfère quand toute la bibliothèque est incluse dans le logiciel dès l’achat. Quitte à créer deux versions, une version standard et une version enrichie plus chère, comme ce que fait Lumion avec la version standard et la version Pro.

Bref, vous l’aurez compris, cette refonte est plus que bienvenue mais j’ai du mal avec le concept de base.

Mais passons.


Le mode « facile »


Avec Artlantis 2021, vous avez le choix de l’interface : celle proposée par défaut ou la nouvelle interface Easy. Plus épurée, elle dispose de nombreuses valeurs prédéfinies et permet de modifier les réglages par niveau, « haut, moyen ou bas », par exemple. Cette approche facilite la compréhension des réglages, simplifie et accélère le paramétrage des scènes. Utilisateurs confirmés ou débutants, tous peuvent l’utiliser selon leurs habitudes, leurs connaissances techniques ou encore leurs préférences.

Je ne vais pas vraiment l’utiliser car j’aime bien bidouiller mais je trouve cette idée géniale.

Dans cette nouvelle version, vous pourrez passer Artlantis en mode « facile ». Plutôt que de bidouiller avec des chiffres pour paramétrer vos scènes vous aurez plutôt des indications comme « haut, moyen, bas ».

Cela rend le logiciel hyper intuitif et ravira les utilisateurs débutants ou ceux pour qui le rendu architectural n’est pas une passion et qui veulent juste produire un rendu correct sans se prendre la tête.

Bref, je valise à 100%.


Import IFC


Artlantis 2021 entre dans le monde de l’Open BIM ! Connu et reconnu pour sa comptabilité quasi universelle, Artlantis 21 importe désormais le format IFC. Cette nouvelle performance, qui concerne uniquement la géométrie du modèle, permet à l’utilisateur d’Artlantis de recevoir n’importe quelle maquette d’un interlocuteur utilisant un autre modeleur que le sien, et d’en modifier, si nécessaire, la conception, directement, dans son propre outil de travail.

Une nouveauté bienvenue.

Le BIM est en phase d’être un incontournable et je me forme sérieusement dans ce sens.

Cette nouveauté rendra la collaboration plus facile, collaboration qui est l’essence même de la philosophie BIM. Bravo.


Intégration des LUTS


Artlantis 2021 intègre les LUTs, des filtres de modification de colorimétrie et de contraste pour créer une ambiance particulière ou corriger les images, en prévisualisation comme en rendu final. Par défaut, Artlantis 2021 propose plusieurs filtres mais chacun est libre d’utiliser ses propres fichiers LUTs (format .CUBE), disponibles par milliers sur internet en version gratuite ou payante.

Une nouveauté qui poussera encore plus loin les capacités d’Artlantis vers la quête du photoréalisme.

Je vous redirige vers cet article de Miss Numérique pour en apprendre un peu plus sur les LUTS et pourquoi ils sont géniaux.


Voilà, je vais m’arrêter là.

J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a donné envie de tester cette nouvelle version d’Artlantis de vous même.

A très bientôt sur Archigrind.

Contenus similaires…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous plaît ?

 

Abonnez-vous à ma newsletter et recevez en bonus un extrait de mon ebook "le guide de l'e-architecte"

Garantie sans spam ! ;)

Merci d'avoir souscrit à ma newsletter !